Qu’est-ce que la rotation des cultures ?

La rotation des cultures, ou l'assolement, est une manière de préserver l'équilibre du potager en évitant d'épuiser le sol. Cette technique de jardinage vous permet de profiter de meilleurs rendements et de légumes plus savoureux. Comment mettre en place la rotation des cultures au potager ?

rotation des cultures au potager

Qu’est-ce que la rotation des cultures ?

La rotation des cultures, ou encore l’assolement, est une technique agricole qui consiste à alterner les cultures de fruits et légumes. En effet, chaque catégorie de plantes a des besoins en nutriments différents. Certaines familles de légumes ont des exigences très importantes en nutriments et en azote, alors que d’autres vont au contraire permette de fixer l’azote dans la terre. L’objectif est de ne pas épuiser le sol de votre jardin avec des légumes aux besoins nutritifs trop importants. Pour optimiser et favoriser au maximum le développement de vos plantations, ce cycle de roulement de culture se déroule sur une période de plusieurs années.

Pourquoi pratiquer la rotation des cultures ?

La rotation des cultures est une technique régulièrement utilisée par les agriculteurs. Efficace, cette méthode apporte de nombreux avantages pour vous et votre potager. Voici ci-dessous une liste non-exhaustive des différents avantages à adopter la rotation des cultures :

Préserver la fertilité du sol et améliorer votre rendement

La rotation des différentes familles de légumes permette de préserver la fertilité du sol. En variant les cultures, vous pourrez développer des plants avec des besoins et des actions différents. En effet, certains légumes consomment peu de nutriments, alors que d’autres sont très gourmands ; certains légumes permettent aussi de fixer l’azote dans votre sol et ainsi d’enrichir votre terre. Avec cette action, vous pourrez ainsi laisser votre terre se régénérer lors d’une saison de culture et développer toutes les ressources nécessaires pour la prochaine culture. Il a été prouvé scientifiquement qu’en utilisant cette méthode, le rendement des récoltes est amélioré de 10 à 25 %.

Limiter les maladies et les ravageurs

Des plantes de la même famille ont tendance à attirer les mêmes maladies (oïdium, mildiou...) et ravageurs dans le potager au fil des années. Ces parasites sont résistants et restent présents d’une année sur l’autre dans votre sol. En variant régulièrement vos cultures, vous pourrez réduire de manière conséquente les maladies et autres ravageurs dans votre jardin. En effet, vous intervenez directement dans le cycle de vie de ces derniers qui finiront par disparaitre ou changer de lieu de vie.

Les catégories de légumes

quelle légumes ont besoin de la rotation culturale

Avant de mettre en place la rotation des cultures dans son jardin, il est important de distinguer en plusieurs catégories les légumes avec les besoins de chacun. Voici ci-dessous un classement en 4 catégories,  des légumes le plus souvent cultivés dans les jardins :

Les légumes "feuilles" ont des besoins en azote très importants.
Les légumes "racines" sont peu exigeants en fumure, mais épuisent en profondeur le sol
Les légumes "graines" (légumineuses...) fixent l’azote  dans le sol et enrichissent naturellement la terre.
Les légumes "fruits" (tomate, concombre...)sont très gourmands et nécessitent un sol riche en nutriments.

Comment mettre en place la rotation des cultures ?

Maintenant, que vous connaissez les principaux besoins des catégories de légumes, vous pouvez commencer à procéder à l’assolement. Pour cela, commencez par séparer votre espace de culture en 4 zones distinctes. Sur chacune des zones, vous alternerez les cultures tous les ans afin d’éviter d’y cultiver des plantes aux mêmes besoins. Par exemple, vous pouvez commencer par faire pousser des salades la première année, puis des carottes, suivi par une culture de légumineuses la troisième année et terminer par des légumes-fruits comme les tomates. Le cycle idéal s’effectue sur une période de 4 années, mais si vous le souhaitez, vous pouvez le réaliser en 3 ou 5 années en fonction des plants que vous souhaitez cultiver.

exemple de rotation des cultures

Pratiquer la rotation des cultures sous serre

Effectuer un suivi de vos rotations

Afin de suivre correctement le déroulement de vos cultures, prenez quelques notes en indiquant les maladies et les ravageurs que vous avez observés. Conservez vos plans afin de suivre la rotation de vos cultures et d’éviter de semer des plantes aux forts besoins nutritionnels aux mêmes endroits.

Fertiliser votre sol

Afin de suivre correctement le déroulement de vos cultures, prenez quelques notes en indiquant les maladies et les ravageurs que vous avez observés. Conservez vos plans afin de suivre la rotation de vos cultures et d’éviter de semer des plantes aux forts besoins nutritionnels aux mêmes endroits.

Pailler votre sol

Protégez votre sol avec du paillage organique ou inorganique, comme le paillage minéral, le rouleau de chanvre ou encore de la paille. Cette méthode vous permettra de limiter les nuisibles et les maladies, tout en fertilisant votre sol.

Débâcher votre serre de jardin

Profitez de la saison hivernale pour débâcher votre serre de jardin. L’eau de pluie et les matières mortes viendront ressourcer votre terre de différents nutriments, comme le sulfate, le sodium ou encore le calcium.

Déplacer votre serre de jardin

Si vous observez que depuis un moment, vos récoltes à l’intérieur de votre serre de jardin ont diminué fortement ; vous pouvez changer votre serre de place. Le sol de votre serre sera beaucoup plus riche en matières nutritives et vous repartirez de nouveau sur une bonne base.

Nos serres tunnel :

Ne ratez aucun article
Abonnez-vous à la newsletter !