INSTALLER MA SERRE DE JARDIN

L'équipe France Serres vous explique comment bien monter votre serre de jardin pour démarrer sereinement vos cultures.

AVANT L'INSTALLATION

Vous êtes impatient de commencer l’installation et de démarrer votre potager ?

France Serres vous dit tout ce qu’il y a à savoir avant de monter votre serre de jardin.

PRENDRE CONNAISSANCE DE LA LÉGISLATION

Emprise au sol, surface de plancher et hauteur sont les trois critères à prendre en compte.
L’emprise au sol correspond à “la projection du volume de construction tout débord et surplomb inclus”. Autrement dit tout ce qui recouvre le sol. Si on parlait d’une maison, cela inclurait la maison ET ses balcons par exemple.
La surface plancher correspond “à la somme des surfaces de plancher de chaque niveau clos et couvert et calculée à partir du nu intérieur des façades”.La hauteur sous plafond est prise en compte lorsque celle-ci est équivalente à un minimum de 1,80 m. 

Déclaration Préalable de Travaux ou permis de construire ?

Si vous souhaitez installer une serre de 20m², vous serez dans l’obligation de faire une Déclaration Préalable de Travaux en mairie. Cette étape indispensable vous permettra d’obtenir votre autorisation et votre permis de construire. Nous vous invitons à contacter votre mairie pour obtenir plus de renseignements. Certaines villes acceptent jusqu'à 40m², et chaque mairie est libre de fixer son règlement.

Une exception cependant, une construction temporaire, démontable, présente seulement 3 mois dans l’année au maximum, n’a pas besoin d’autorisation, peu importe sa surface.

Enfin, si vous possédez une serre adossée avec accès direct à votre maison, elle peut être considérée comme une véranda. Renseignez-vous auprès de votre mairie avant les travaux.

Le délai d’instruction s’élève à un mois pour une déclaration préalable et deux mois pour un permis de construire à partir du dépôt de dossier en mairie. Passée cette échéance, l’absence de réponse vaut accord, vous pouvez légalement commencer les travaux. 

La taxe d’aménagement

Une serre est une construction close et couverte. Si la surface ou l’emprise de votre serre est de plus de 5m² et dépasse une hauteur de 1,80m, alors vous êtes redevable d’une taxe d’aménagement.

Cette taxe se base sur la surface au sol déclarée en mairie, indexée sur une valeur forfaitaire au m². Cette valeur est fixée par votre mairie. Si la somme excède les 1500 €, vous pourrez la payer en deux fois. Veillez bien à payer la somme dans les délais impartis. Un retard de paiement vous coûtera une majoration de 10 %.

Et dans le cas où vous souhaiteriez vous passer d’une autorisation, une pénalité à hauteur de 80 % de l’impôt dû s’appliquera.

Sachez cependant que la taxe n’est à payer qu’une seule fois pour toutes.

L’assurance

Autre point à prendre en compte, l’assurance de votre serre, selon sa taille et sa valeur. Votre serre peut casser, être fortement dégradée par une tempête ou la grêle. Elle peut être à l’origine d’un dégât des eaux si elle possède un système d’irrigation.

Votre serre peut être couverte par votre assurance habitation, si vous la déclarez à votre assureur. Cependant, toutes les assurances n’acceptent les particuliers, ou considèrent que la serre doit être adossée à la maison pour être assurée. Vous devrez contacter votre assurance pour savoir s’il accepte d’assurer votre serre contre une cotisation supplémentaire.

BIEN CHOISIR VOTRE EMPLACEMENT

Votre serre de jardin doit être protégée du vent au maximum pour éviter une usure prématurée. Si un couloir de vent traverse votre jardin, il est impératif de mettre un système brise-vent.

Des palissades ou une haie végétale coupent efficacement le vent dans les jardins, vous éviterez ainsi l’effet Venturi. Ce phénomène puissant est l'accélération du vent lorsqu'il passe dans un goulot par exemple. Plus le passage du vent est étroit, plus la puissance du vent sera décuplée. 

Repérez les différents points d'entrée du vent dans votre jardin, votre serre doit être protégée de ces "goulots".

Cherchez un endroit bien exposé au soleil ou élaguez les arbres qui gênent l’ensoleillement de la serre. Évitez d’installer votre serre près d’un arbre, l’ombre des grands arbres privent vos cultures de luminosité. Par ailleurs, les feuilles ont tendance à salir la serre et à encombrer les gouttières.

LE SOL

Selon la taille de votre jardin, vous pouvez également porter une attention particulière à votre sol.

Il est nécessaire de connaître la composition de son sol. Selon son pH, votre terre pourra être acide, calcaire (alcalin), ou neutre.

Votre sol dispose d’une capacité à fixer l’azote de l’air, à stocker les éléments fertilisants, les oligo-éléments ainsi que l’eau. Cette capacité est liée à sa teneur en humus.

Pour maintenir et augmenter la teneur en humus, le sol doit contenir :

  • De l’argile
  • Du calcium
  • De la matière organique.

Il est intéressant de connaître le pH de son sol, c’est-à-dire, son acidité ou son alcalinité, pour favoriser ses récoltes. 

Pour connaître le Ph de son sol, il faut préalablement prélever une couche de terre située entre 10 et 15 cm de profondeur. Prélevez plusieurs couches, situées à différents endroits du terrain.

Le test au vinaigre et au bicarbonate

Une fois vos échantillons de terre en pot, vous allez pouvoir commencer les tests. Faites deux récipients.

Dans le premier, versez du vinaigre. S’il fait des bulles, votre sol est alcalin.

Dans le second, versez un peu d’eau, juste ce qui est nécessaire pour former une boue.

Vous pouvez alors verser le bicarbonate. S’il se met à crépiter, votre sol est acide.

Le kit de mesure du pH

Pour connaître exactement son pH, il faut acheter un kit en magasin et de l’eau déminéralisée. Le kit contient des petits tubes à essai et des bandelettes cartonnées. Vous devez remplir les tubes avec de la terre et compléter avec un peu d’eau déminéralisée. Refermez le tube et secouez énergiquement. Laissez le tube reposer debout, le temps que la terre fasse un dépôt dans le fond. Plongez alors la bandelette dans le tube. La couleur que prendra celle-ci vous indiquera le pH de votre sol.

Comment interpréter le pH du sol ?

  • pH inférieur à 6.5 : le sol est acide
  • pH supérieur à 7.5 : il est alcalin (calcaire)
  • Entre 6.5 et 7.5 : il est neutre (sol idéal).

LES ACTIONS À METTRE EN PLACE

Pour un sol acide

La teneur en calcaire est insuffisante, l’humus est pauvre et instable et sera lessivé par les pluies qui l’entraîneront dans le sous-sol.

Apporter en Automne/ Hiver un amendement calcaire : 

Si le pH est inférieur à 6, l’apport de calcaire chaque année est indispensable, de même que l’apport de compost et de fumier (1kg / 1m²).

Pour cela, vous pouvez utiliser de la dolomie en amendant votre terrain. Par ailleurs, elle contient tous les nutriments nécessaires pour favoriser la pousse de vos plants. Vous pourrez également l'utiliser en agriculture biologique.

Pour un sol calcaire

Un sol calcaire est un sol qui s’appauvrit facilement. On ne peut pas diminuer la teneur en calcaire. La meilleure solution, et la plus logique, reste donc de ne jamais lui apporter d’amendement calcaire. 

Le calcaire active aussi la solubilisation des éléments fertilisants : un sol calcaire est donc très pauvre. On peut alors régulièrement lui apporter du compost et du fumier. Il est par ailleurs conseillé d’avoir un apport légèrement supérieur.

Un paillage organique est également nécessaire pour éviter un dessèchement trop rapide. Tonte de pelouse, feuilles mortes, et aiguilles de pins pour acidifier le sol, vous permettront de le mettre en place. 

L’excès de calcaire naturel du sol emprisonne l’humus, il faut alors en apporter beaucoup tous les ans. 

Pour un sol trop argileux

C’est un sol collant après une pluie et dur comme la pierre une fois sec. 

Il existe différents moyens efficaces que vous effectuerez lors du bêchage d’automne ou de printemps de votre sol :

Apportez un amendement organique à base de fumier et d’algues afin d’améliorer l’activité microbienne du sol et de le rendre plus humifère.

Faites un apport en sable et de terreau pour améliorer le drainage et la rétention en eau.

En hiver, vous pouvez également apporter des engrais verts : principalement un mélange d’engrais verts seigle & féverole travaillera votre sol en profondeur.

Pour un sol sableux

Un sol sableux aura besoin de compost pour fixer un humus stable, qui donnera un sol plus souple.

Les engrais verts constituent un autre moyen d’apporter de la matière organique au sol. Dès qu’une culture est récoltée, on sème un engrais vert (moutarde, bourrache, phacélie) sur le rang disponible. 

Les engrais verts ont la particularité d'absorber l’azote résiduel dans le sol, ainsi que d'autres minéraux. Cela évite de les laisser s’échapper dans les profondeurs de votre sol.

On coupe ensuite la plante (faux, tondeuse…) à la floraison et on la laisse sécher quelques jours sur le sol. On enfouit enfin dans les 10 premiers centimètres du sol.

Pour améliorer la fertilité et la structure du sol, apportez massivement chaque année une bonne couche de matière organique - compost maison, fumier bien décomposé, humus, ...

Arrosez les plantes en cours de saison avec des engrais pour compenser le lessivage du sol.

Paillez le sol autour de vos plantations pour conserver l'humidité autant que faire se peut avec ce type de sol.

Avec ce type de sol, il peut être intéressant de vérifier tous les 3-4 ans l’acidité de votre sol. Si celle-ci est trop excessive, vous pouvez l’ajuster en amendant à la dolomie.

APLANIR UN TERRAIN EN PENTE

Dans le cas d’un terrain en pente, il est déconseillé de monter sa serre sans préparer votre terrain en amont.

Une serre située en pente présente plusieurs risques, elle sera moins stable à cause d’une plus grande prise au vent. Si les montants ne sont pas d'équerre, c'est toute votre installation qui est remise en cause, tandis que vos portes seront plus dures à ouvrir. Enfin, votre arrosage sera moins efficace car l’eau pénètre mal le sol quand il y a du dénivelé.

Attention, la pluie en amont peut former un réservoir et ainsi fragiliser la structure de votre sol sous la serre.

La solution est donc de créer une terrasse comme ce qu’on peut voir régulièrement dans les régions montagneuses. Il s’agit de récupérer de la terre pour la tasser à un autre endroit et ainsi obtenir un terrain plat. Pensez à décaisser la terre et à drainer l’eau en amont de la serre pour protéger au maximum votre terrain.

Si vous ne souhaitez pas créer une terrasse, nos modèles de serres de jardin tolèrent une pente entre 5 et 10% (5 à 10cm de dénivelé/mètre). Toutefois, assurez-vous que votre structure soit bien d'équerre.

BIEN ORIENTER VOTRE SERRE DE JARDIN

L’orientation d’une serre est une question centrale. Une serre mal orientée sera plus exposée au vent, subira plus de pertes de chaleur et donnera de moins bonnes récoltes.

Nous vous conseillons de placer le pignon de l'entrée de votre serre face au sud. Pourquoi ?

Votre potager nécessite un maximum d’énergie dans la journée, et ce, dès le matin, quand la température est la plus froide. Le soleil va alors donner sur le côté le plus long de votre serre et la température va vite augmenter.

Lorsque le soleil est au zénith, on n’a plus besoin nécessairement de chaleur, on expose alors le petit côté de la serre : l’entrée.

Enfin, lorsque le soleil va se coucher, on garde un maximum de chaleur pour passer la nuit grâce à l’ensoleillement sur la longueur.

Dans des régions froides où le soleil chauffe peu, il faut exposer les faces les plus longues de la serre face au Sud. Vos plants profiteront alors d’un maximum d’ensoleillement et votre serre résistera mieux aux vents dominants d'ouest puisque le pignon de la serre sera placé dans cet axe.

Nous rappelons qu’il est impératif de protéger votre serre de jardin du vent, notamment si un couloir de vent traverse votre jardin.

ASTUCES

Voici quelques conseils pour anticiper les problèmes éventuels liés aux aléas climatiques, à prendre en compte avant le montage de votre bâche de serre :

- Pour augmenter la durée de vie de votre bâche de serre tunnel, nous vous conseillons d’effectuer un maillage en fil Deltane. Le fil Deltane empêche la formation de poche d’eau sur la bâche et donc sa dégradation prématurée. Il la renforcera également en cas de vente ou de chute de neige.

- Vous pouvez également poser de la mousse anti-chaleur sur les arceaux de votre serre pour protéger efficacement votre bâche renforcée des variations de températures qui peuvent la fragiliser. 

L'INSTALLATION

Maintenant que vous avez bien préparé votre terrain, il est temps de passer au montage. France Serres vous accompagne dans l’installation de votre serre de jardin.

VOTRE MATÉRIEL POUR LA POSE

Pour ancrer l'embase de votre serre, vous devez préparer une fondation solide. Tour d'horizon du matériel dont vous aurez besoin pour votre serre de jardin.

Pour votre base, équipez-vous de :

  • Une pelle
  • L'embase de votre serre de jardin
  • Un mètre
  • Un niveau
  • Des gants de protection
  • Des lunettes de sécurité
  • Matériau pour votre fondation (parpaings, bois traité...)
  • Matériau de comblement (gravier, sable...)

Nous donnons comme durée d’installation des délais indicatifs pour deux personnes. Pour nos serres tunnel, comptez entre 2h et 3h30 pour les plus grands modèles. Comptez une bonne journée pour monter nos modèles de serres polycarbonate.

LES PRÉCAUTIONS À ADOPTER

Par sécurité, il est préconisé de tenir éloignés les enfants pendant l’installation de la serre. Les petites pièces et les emballages peuvent présenter un risque de suffocation.

Mesurez les pièces de votre serre pour être sûr des dimensions de votre emplacement.

Mettez des gants de protection et des lunettes de sécurité, certaines pièces de la serre peuvent être coupantes. Accompagnez-vous d’une autre personne pour vous aider, ne vous précipitez pas et n’installez pas votre serre par temps venteux et/ou orageux.

Pendant le montage de votre serre de jardin France Serres, assemblez toute la structure avant de finir de serrer les vis.

ANCRER VOTRE SERRE TUNNEL AU SOL

Il est obligatoire d’ancrer votre serre de jardin dans le sol pour des raisons de sécurité. De plus, une serre qui n'est pas ancrée au sol ne sera pas couverte par votre assurance, même si vous l'avez déclarée.

Ancrer votre serre tunnel au sol

Ancrage de la structure :

Nous proposons des ancrages pour nos modèles de serres de jardin sur la page « Accessoires ».

Il s’agit de pontets de maintien, entièrement en acier galvanisé, qui viennent se fixer au sol à l’aide de grands piquets à hélice.

Nos ancrages s’adaptent à tous les types de terrain et sécurisent la structure de votre serre tunnel.

Vous pouvez également planter des fers à béton dans le sol ou couler des plots à béton. Si vous avez des doutes sur la stabilité ou la résistance des fondations que vous allez utiliser, consultez un professionnel.

Il s'agit de votre responsabilité de veiller à ce que votre serre soit bien ancrée.

 Ancrage de votre bâche de serre :

Toutes nos bâches pour serres tunnel ont un grand retour au sol, pratique pour bien enterrer et tendre votre bâche. Creusez une tranchée d'environ 30cm de profondeur et enterrez votre bâche de manière à bien la tendre sur la structure. Arrosez le sol pour bien tasser la terre. Vous garantirez ainsi un bon maintien et une bonne tension de votre bâche.

Déportez un peu la tranchée, cela vous permettra de rajouter de la terre à l’aplomb de la serre au fil du temps, afin de retendre la bâche qui peut se détendre.

 Il est impératif de bien tendre votre bâche lors de la pose afin de limiter sa prise au vent et rallonger sa durée de vie. Tendez-la sans forcer, elle ne doit pas battre au vent au risque de se détériorer.

Il est conseillé de poser la bâche à une température extérieure comprise entre 12 et 25°C. En effet, la chaleur peut détendre votre bâche tandis que le froid la rétracte.

Retrouvez tous nos kits de bâches sur la page « Bâches seules et Accessoires ».

ANCRER VOTRE SERRE POLYCARBONATE AU SOL

Il est indispensable de fixer l’embase de votre serre polycarbonate au sol. Nous proposons trois modèles de fondations : l'ancrage à l'aide de plots en béton, l'ancrage à l'aide de fondations en bois et l'ancrage avec une ceinture de parpaings.

Pour les deux premières fondations, il faut constituer un cadre en bois qui devra être plan et résistant.

Pour un ancrage à l'aide de plots à béton :

Creusez des trous pour chacun des plots en béton aux emplacements indiqués sur le schéma ci-dessous. Faites-en sorte que les trous soient suffisamment profonds pour que votre cadre soit en contact avec le sol une fois posé. Une fois que votre cadre est plan et stable, fixez-le aux plots à l'aide d'une visserie adaptée.

Pour un ancrage à l'aide de fondations en bois :

Assemblez les madriers de bois traité et constituez une fondation plane, résistante et parfaitement rectangulaire. Une fois que vous avez vos deux cadres, assemblez-les avec des vis à decking ou des tirefonds galvanisés. Vous n'avez plus qu'à remplir l'extérieur de la serre de jardin avec des matériaux de comblement.

Pour un ancrage à l'aide d'une ceinture de parpaings :

Une autre solution est d’accrocher la structure sur une ceinture de parpaings. C'est un modèle de fondation très efficace et facile à mettre en place. Commencez par tracer un rectangle aux dimensions de l'embase de votre serre. Déposez-y ensuite un lit de sable pour stabiliser la terre. Enfin, placez-y votre ceinture de parpaings en utilisant idéalement des parpaings creux de 10 cm. Utilisez un niveau pour vous assurer que votre structure soit bien d'équerre. Une fois les parpaings installés, posez l'embase dessus et fixez-la à l'aide d'une visserie adaptée.