Appelez-nous au 02 96 92 09 85

Accueil > Blog > Culture sous serre > Culture des fraises sous serre de jardin

Culture des fraises sous serre de jardin

Culture des fraises sous serre

par Nadège de France Serres

Le

- Mis à jour le

La fraise est l’un des fruits les plus appréciés dans le monde. Semis, plantations, variétés, récolte, découvrez tout ce que vous devez savoir pour obtenir de belles fraises parfumées.

Tout savoir sur la fraise

La fraise est un fruit rouge riche en eau et en éléments nutritifs, très apprécié partout à travers le monde. Faisant partie de la famille des rosacées, le fraisier est une plante rustique qui peut donner des fruits pendant plusieurs années. Consommée depuis de nombreux siècles, la variété sauvage ou fraise des bois (Fragaria vesca), était déjà très répandue dans les potagers au Moyen Âge.

La fraise est-elle un fruit ?

D’un point de vue botanique, la fraise n’est pas considérée comme un fruit mais plutôt comme un « faux-fruit », à l’instar de la framboise ou de la mûre. Botaniquement parlant, le fruit est en effet l’organe végétal qui provient de la transformation de la fleur.

La fleur du fraisier possède quant à elle un réceptacle floral où se développent de nombreux ovules. Après avoir été fécondés, ces ovules forment des akènes, les nombreuses petites aspérités qu’on peut apercevoir sur la fraise. Ce sont ces akènes qui sont considérés comme les véritables fruits du fraisier. Ainsi, lorsque nous dégustons une fraise : nous mangeons en réalité des dizaines de fruits.

Les éléments de la fraise
Les différents éléments de la fraise

Quelle est la différence entre un fraisier remontant et non remontant ?

On distingue les fraises en deux catégories : les fraisiers remontants et les fraisiers non-remontants. Pour les différencier, il suffit de se référer à la fréquence de production des fraises sur la saison.

Les variétés non-remontante ont une durée de récolte très courte. Généralement sur une période d’un mois. Alors que les variétés dîtes remontantes se récoltent pendant plusieurs mois, généralement pendant la saison estivale.

Les fraisiers non-remontants

Les non-remontants se distinguent en trois catégories différentes : les précoces, les moyennes saisons et les variétés tardives.

Parmi les variétés précoces, nous retrouvons l’incontournable fraise Gariguette. Avec sa teinte rouge vermillon et son goût parfumé, c’est la variété de fraise la plus populaire en France. On la retrouve généralement sur les étals de mars à mi-juin. Toujours dans les variétés précoces, vous pouvez retrouver le fraisier Favette.

Les variétés Belrubi, Gorella ou encore Red Gauntlet sont des variétés de fraises de moyenne saison. Vous pouvez commencer à en déguster dès le mois de mai dans le Sud et jusqu’à la fin juillet.

De la mi-juin à la mi-juillet, vous pourrez vous régaler avec deux variétés tardives de fraises différentes : les fraises Tago et Bogota. Cette dernière est la plus tardive.

Les fraisiers remontants

La saison de récolte des fraisiers remontants s’effectue de fin mai à début octobre. En France, la fraise Agathe est une variété précoce qui résiste à tous les types de climats ; contrairement à la variété Ostera qui craint les périodes de sécheresse. La Mara des bois est une variété qui va se rapprocher du goût de la fraise des bois et qu’on retrouve régulièrement dans nos jardins. Parmi les plus simples à cultiver, vous retrouverez la Rabunda qui offre une bonne résistance face aux maladies ou encore la Charlotte, variété rustique, qui résiste même aux gelées modérées.

Quelles variétés de fraises choisir ?

Vous n’aurez que l’embarra du choix parmi les centaines d’espèces différentes de fraises, constamment enrichies de croisements entre différentes variétés. Pour vous décider, fiez-vous surtout aux conditions climatiques de votre région. Si vous possédez une serre de jardin, vous aurez bien sûr la chance de pouvoir vous tourner vers des variétés moins frileuses.

Les conditions de culture des fraises

1) Le type de sol pour les fraisiers

La fraise a besoin d’un sol plutôt acide, humifère et riche en éléments nutritifs. La terre doit également être souple et bien drainée afin de donner à vos fraisiers toute l’eau nécessaire sans excès. Vous pouvez ajouter un engrais organique au moment de la plantation du végétal afin de favoriser le développement de votre plante.

2) Le lumière nécessaire pour les fraisiers

Les fraisiers ont des besoins en soleil importants, en particulier les variétés de fraisiers à gros fruits qui doivent recevoir toute la lumière nécessaire à leur développement.

Vous possédez une serre ? Pour favoriser la diffusion de la lumière dans votre serre de jardin, il est préférable d’opter pour une serre avec une bâche thermique diffusante. Lorsque la chaleur est trop élevée, vous pouvez protéger votre serre et vos fraisiers avec un voile d’ombrage ou un rouleau de paillage en chanvre. Pour les fraisiers à petits fruits, comme la reine des Vallées, il est préférable de les installer dans une zone à demi ombragée.

3) Les associations avec les fraisiers

Pour favoriser le développement des fraises, vous pouvez les associer avec vos plants d’ail, d’oignon, de mâche, de tomate et de laitue. Le basilic et la bourrache sont aussi très efficaces pour éloigner les insectes. À l’inverse, les fraisiers ne doivent pas être associés avec les choux, c’est-à-dire chou-fleur, chou frisé, chou-rave, brocoli ou encore chou de Bruxelles.

4) La culture suspendue des fraisiers

La méthode de culture de fraises en hauteur comprend de nombreux avantages. Gain de place dans la serre, facilité d’entretien des plants, limitation des dégâts des ravageurs… le fraisier est une plante qui se prête très bien à la culture hors sol. Mais pour cultiver vos plants de cette façon, il est par contre important d’apporter régulièrement les éléments nécessaires à votre plant. Sans cette précaution, les fraisiers risquent de manquer d’apports nutritifs.

Culture suspendue d'un fraisier
Le fraisier se prête bien à la culture hors sol

Semis et plantations des fraises sous serre

Plantation des fraisiers

La période idéale pour planter vos fraisiers en pleine terre est de la fin août jusqu’à l’automne. Les plants auront davantage le temps de faire leur racine avant la période hivernale.

Veillez à bien nettoyer votre sol en enlevant les adventices et autres déchets verts de vos précédentes cultures. Pour que vos plants aient assez de place pour se développer, respectez environ 30 à 40 cm entre chaque pied. Pour leur apporter tous les éléments nutritifs, déposez de l’engrais au niveau des pieds de vos fraisiers.

Comment faire ses propres fraisiers ?

Il existe plusieurs techniques pour réaliser soi-même ses plants de fraisiers. Vous pouvez au choix récolter vos graines de fraises ou réaliser une bouture de vos fraisiers.

Récolter les graines de vos fraises
Commencez par cueillir quelques fraises bien mûres sur vos plants. L’objectif va être de venir récupérer les akènes présents sur les fraises. Pour éviter de les retirer une par une, la meilleure solution est d’écraser des fraises dans un tamis possédant une grille de maillage très fine. Rincez doucement les fraises écrasées afin de récupérer uniquement les akènes. Placez enfin ces derniers dans un torchon ou un sopalin afin de les faire sécher, puis placez-les dans une enveloppe hermétique.

Réaliser une bouture des fraisiers
Les fraisiers ont une durée de vie limitée. Pour préparer la prochaine saison, vous pouvez utiliser les stolons de vos plants. Attention, vous devez vous assurer que votre plant de fraisier est complétement sain afin de limiter la diffusion des maladies dans votre serre de jardin. Septembre est le mois idéal pour multiplier des fraisiers.

Comment procéder étape par étape :

  1. Prenez un stolon qui provient du pied de votre fraisier avant que celui-ci ne soit enraciné dans le sol.
  2. Installez votre nœud de stolon dans un pot avec du terreau.
  3. Laissez votre jeune pousse faire ses racines pendant un ou deux mois.
  4. Coupez votre stolon et repiquez votre plant en terre sous une serre de jardin.
Coupez le stolon de votre fraisier
Coupez le stolon de votre fraisier pour effectuer une bouture

Entretien des fraises

1) Arrosage des fraisiers

Le fraisier est une plante très gourmande en eau, il est donc important de les arroser régulièrement. Lorsque c’est la saison de production des fraises, il est nécessaire d’arroser tous les jours vos plants. Pour répondre à leur besoin, vous pouvez installer un arrosage goutte à goutte aux pieds de vos fraisiers. Au mois de septembre, après avoir planté vos fraisiers, veillez à les arroser une fois par semaine. Il est important toutefois de ne pas trop leur donner d’eau, cela pourrait vite devenir néfaste pour les plants. Veillez plutôt à arroser régulièrement en évitant de mouiller le feuillage.

2) Aération de la serre de jardin

Pour limiter les maladies à l’intérieur de votre serre, veillez à aérer régulièrement votre serre de jardin. l’objectif va être d’éviter une humidité trop importante à l’intérieur, et limiter ainsi l’apparition des maladies cryptogamiques sur vos plants. De plus, la circulation de l’air va permettre de réguler la température à l’intérieur de votre serre et de renouveler l’oxygène.

3) La taille des fraisiers

Deux moments sont clés concernant la taille des fraisiers : début mars et après la dernière récolte de fraises. Cette taille doit cependant rester légère ; commencez par retirer toutes les feuilles abîmées de votre plant. Si vous en avez très peu, retirez seulement les quelques feuilles qui cachent le soleil. Pendant la saison, il est aussi important de retirer les stolons de vos plants pour favoriser la production de fraises. Ces longues tiges vertes vont venir épuiser plus rapidement votre plant et pénaliser vos rendements.

4) L’apport d’engrais

Pensez à apporter de l’engrais autour de votre plant de fraises en début de saison (au mois de mars), puis en fin de saison vers la mi-octobre. L’objectif va être d’apporter tous les éléments nutritifs à vos fraisiers. Pensez à enlever régulièrement les mauvaises herbes afin qu’ils ne « volent » pas les ressources destinées à vos fraisiers.

Comment protéger ses fraisiers du froid ?

Le fraisier est une plante rustique qui peut supporter des températures négatives pouvant aller jusqu’à -20°C pour les hybrides les plus fragiles. Toutefois, il est important de protéger ses plants par grand froid, surtout les plus jeunes pousses. Vous pouvez ajouter de l’engrais pour apporter tous les éléments nutritifs nécessaires à vos fraisiers pendant la saison hivernale. Pour éviter les chocs thermiques, installez un paillage ou une toile de paillage en chanvre au pied de votre fraisier. Cela vous permettra de conserver la chaleur aux pieds de vos plantations.

Paillez vos fraisiers pour les protéger du froid
Paillez vos fraisiers pour les protéger du froid

Maladies et traitements des fraises

Les fraisiers sont souvent touchés par des maladies cryptogamiques, ces maladies causées par des champignons.

Voici ci-dessous une liste non-exhaustive des maladies les plus répandues.

Oïdium
Symptôme : blanchissement des feuilles et des tiges
cause : champignon du à de l’humidité
traitement : bicarbonate de soude

Anthracnose
Symptôme : tâches rose qui vire au brun sur les fruits
cause : humidité
traitement : bouillie bordelaise

Mildiou
Symptôme : dégradation des plants et peu de fraises
cause : sol pas assez drainé
traitement : bicarbonate de soude

Botrytis
Symptôme : pourriture grise sur la fraise
cause : humidité et douceur
traitement : bouillie bordelaise

Tâche pourpre
Symptôme : tâches pourpres et claires
cause : champignon
traitement : décoction de prêle ou bouillie bordelaise

Brûlure phomopsienne
Symptôme : brulure brune rougeâtre sur les feuilles
cause : champignon Phomopsis Juniperivora
traitement : bicarbonate de soude

Frisolée
Symptôme : les feuilles se courbent
cause : pucerons jaunes
traitement : savon jaune ou huile de neem

Fraisier traité avec de la bouillie bordelaise
Fraisier traité avec de la bouillie bordelaise

Questions fréquentes

Peut-on utiliser les stolons pour créer de nouveaux plants ?

La multiplication des plants de fraisiers est simple et pratique à mettre en place. Économique, il faut toutefois éviter d’utiliser cette méthode de reproduction qui est souvent le meilleur moyen de propager les maladies, surtout sous serre.

Mes fraises n’ont pas de goût ! Comment faire ?

Le manque de goût des fraises est surtout dû à un mauvais drainage ou à un sol trop pauvre en nutriments. Pensez à installer de l’engrais aux pieds de vos fraisiers en septembre et en début printemps. Pour éviter un trop plein d’eau et ainsi un manque de goût de vos fraises, il est important de bien espacer votre arrosage.

Quel variété de fraise est la plus productive ?

Si vous souhaitez de petites fraises, le fraisier Mara des bois est connu pour être très productif. Résistant face aux maladies, il peut produire de 800 à 1000 grammes de fraises par pied du mois de mois de mai jusqu’aux gelées. Pour des fruits un peu plus gros, optez pour le fraisier Charlotte, peu exigeant et résistant aux maladies et qui permet de récolter de 700 à 1000 grammes de fruits par saison.

Combien de temps dure un fraisier ?

Pour obtenir une production régulière de fraises, il est conseillé de changer vos plantations tous les 3 ans en les déplaçant à chaque fois.

À ne pas manquer :

Vous avez aimé cet article ?

Laisser un commentaire

inscription newsletter

Soyez le premier informé

Recevez notre lettre d'information* une fois par mois sans engagement.

*Désinscription possible à tout moment