Engrais verts, acteurs naturels de la fertilité des sols

Les engrais verts ! Beaucoup d’entre nous en parlent mais peu savent réellement ce que sont ces plantes. Considérées comme magiques, elles ont des vertus parfois ignorées. Très utiles au sein de nos potagers ces engrais verts deviennent incontournables & indispensables pour beaucoup de jardiniers. Ces derniers l’utilisent toute l’année. Aussi bien en plein été qu’aux mois plus frais d’hiver. Ils adaptent le choix des engrais verts suivant leurs caractéristiques.

Tout au long de l’année, les légumes du potager peuvent connaître des périodes compliquées. Afin d’éviter une perte de rendement, les engrais verts sont très utiles. Ces petites plantes vont sûrement devenir votre super allié. Les engrais verts sont très présents en permaculture notamment. Biologiques, ils n'ont aucun impact négatif sur le sol : ils sont bien plus inoffensifs que les engrais chimiques ! Ils concentrent une teneur très élevée en acide sulfurique. Ceci aura pour effet de détruire certaines bactéries. Les plants auront un taux d’azote trop faible pour leur développement. Les engrais chimiques ont le rôle inverse des engrais verts. Utilisés dans de nombreux domaines, cela fait des siècles que les engrais verts sont mis à l’honneur. C’est le moment pour vous, équipé d’une serre de jardin, d’enrichir vos connaissances... et votre terre ! Utilisée en agriculture biologique, c’est une des pratiques de base. Si tout le monde s’y met, c’est qu’il n’y a que de bonnes raisons. En plus, l’engrais vert est très peu coûteux. Hé hé, vous avez l’eau à la bouche vous aussi ?

Beaucoup de vertus lui sont attribuées. Ça tombe bien, nous allons en parler au sein de cet article. Vous allez en apprendre un maximum d’abord sur ce que sont les engrais verts. Ensuite, vous découvrirez comment les semer, quand & où. Enfin, nous vous partagerons toutes les astuces France Serres. Nous poursuivrons avec un listing des engrais à connaître. Enfin, nous terminerons par vous expliquer comment vous en servir.

Engrais vert : qu'est-ce que c'est ?

Les engrais verts, ce sont tout simplement des plantes. Eh oui ! Aussi simple que ça. Nous allons tout de même plus loin dans notre explication. Les engrains verts, on ne les consomme pas ! Multiples plantes, elles n’ont pas pour vocation d’être consommées, mangées. Elles restent tout de même très utiles. Celles-ci vont alléger la charge de travail du jardinier. Ça, c’est une bonne nouvelle. Ces plantes occupent un espace laissé libre dans le potager. Elles y sont installées avant ou après une culture. 

Ces plantes assurent un maintien ou une amélioration de la qualité des sols. Les engrais verts sont la réponse à de nombreuses préoccupations des jardiniers. En tant que tel, trouver une solution naturelle n’est pas forcément chose facile. En maraîchage, de nombreuses problématiques se posent comme stimuler l’activité biologique, protéger le sol, rendre le sol plus fertile… 

Les engrais verts agissent à deux niveaux. Semés, on ne s’aperçoit pas forcément de tous leurs bienfaits. Ils agissent via la partie visible et via la partie invisible.

Via leurs racines

Ce qui se passe sous la surface visible est parfois oublié. Cependant, les racines vont aérer la terre du jardin. En laissant les plants se développer, leurs racines se développent aussi. Plus les racines sont grandes et plus celles-ci vont être bénéfiques à la terre. Elles ont un pouvoir d'aération. Une terre aérée est une terre adorée par les fruits & légumes. Ceux-ci se développent beaucoup mieux. Ainsi, ils se poussent et donnent des fruits et légumes plus rapidement. Que demander de plus ? 

Via leurs feuilles

On n’y pense pas souvent mais la partie aérienne a aussi un grand rôle à jouer. La partie visible est parfois perçue comme un simple esthétique. Une fois que la plante a bien poussé, ses feuilles seront fauchées, broyées et/ou préfanées. Incorporées au sol, celles-ci enrichiront la couche superficielle. Riche d’azote, elles pourront nourrir le sol parfois pauvre en nutriments. Les fruits & légumes ont besoin d’azote pour se développer. Les engrais verts sont nos alliés ! 

Engrais vert : comment ça marche ?

Les plantes utilisées comme engrais vert poussent à une vitesse incroyable. Cette vitesse leur permet de se propager dans tout le potager sans perte de temps. Ainsi, elles vont recouvrir le sol très vite. Pour une fois, même ceux qui s’y prennent au dernier moment ne seront pas en retard. Super, encore une bonne nouvelle. 

En recouvrant le sol, elles empêchent les mauvaises herbes de se propager. Ainsi, dites adieu aux mauvaises herbes et oui aux plants très gentils. Les plants peuvent ainsi jouir d’un plus grand espace pour se développer. En plus de donner un côté « délaissé » au jardin, les mauvaises herbes sont nocives. Elles peuvent transmettre parasites & maladies aux plants. C’est pourquoi il faut en venir à bout. En plus, même plus besoin de désherber. Ce n’est pas l’idéal ça ? On vous disait bien que les engrais verts allaient vous simplifier la vie. 

Les engrais verts viennent aussi en aide à nos petits vers de terre. Ces plantes aident vraiment tout le monde. Les vers de terre aèrent le sol en creusant leurs tunnels. Nos plantes vont leur donner un petit coup de pouce. Elles vont ameublir le sol. En s’aidant de leurs racines pivotantes, elles vont l’aérer, le drainer et ainsi y favoriser la vie. Un sol drainé sera un sol attractif aussi bien pour la faune que pour la flore. Les vers de terre viendront également en plus grand nombre. Encore une fois le travail du jardinier sera allégé. Plus besoin de bêcher ! 

L’engrais va également agir comme un protecteur. Il va enrichir et restituer les éléments nutritifs du sol. Au potager, comme partout, « rien ne se crée, tout se transforme ». Les légumes se servent des éléments nutritifs de la terre pour se constituer. Pour cela, ils ont besoin d’une terre riche en nutriments.

Les plantes vont limiter de nombreux phénomènes nocifs pour le sol tel que :
- L’érosion du sol due à la pluie
- Le tassement en aérant le sol continuellement
- La formation de croûte de battance. Il s’agit d’une croûte superficielle compacte formée par la pluie. Cette croûte vient réduire l'infiltration de l'eau dans le sol. En plus, il y a des risques d’augmentation du ruissellement.
- Le lessivage des éléments minéraux. L’humus permet de retenir et amoindrir le lessivage. Ainsi, la terre reste riche en nutriments. 

Finalement, l’engrais vert, ça facilite grandement le travail du jardinier. Alors, pourquoi ne pas le mettre en place ?  

Au niveau des plants, l’engrais vert agit comment ?

Très bonne question ! Tout d’abord, l’engrais vert va nourrir le sol. Les plantes vont apporter de nombreux nutriments au sol. Ainsi, la croissance des légumes ou des fleurs sera boostée. Cela est rendu possible grâce à la « masse végétale ». Cette masse comprend la partie visible de la plante mais aussi les racines dans le sol. Tip top, on aura encore plus de délicieux légumes tout au long de l’année.

Bon à savoir : les plants producteurs de fleurs favorisent la venue d’insectes pollinisateurs.

Quels sont les types d’engrais verts ?

Nous vous l’avions promis, nous le faisons ! Voici une présentation détaillée des plantes considérées comme engrais vert. Si vous en connaissez d’autres, n’hésitez pas à nous les partager. Vous pouvez nous laisser un commentaire à la fin de l’article à ce sujet. Ainsi, vous compléterez divinement notre article. 

Il y a deux grandes familles d’engrais verts connues :

Les gélifs

Ils ne supportent pas le froid, le gel, bref l’hiver ! Ils vont en effet, geler pendant cette période. Ça peut être par exemple la moutarde, la phacélie, le sarrasin ou encore le fenugrec. Attention à ne pas les planter après le mois de septembre. Plantés trop tard, ils n’auront pas le temps de se développer avant le gel. Il faut leur laisser au moins deux mois de croissance pour être robustes. Trop fragiles, ils seront détruits par le froid. 

Les non gélifs

Des plants bien résistants. Ces plants supportent les froids hivernaux. Très robustes, ils pourront très bien passer l’hiver. Vous pouvez les semer en automne (septembre, octobre). Il s’agit des céréales, féverole ou vesce. Les non gélifs vont produire beaucoup d’humus. C’est pourquoi à l’arrivée du printemps, zouh il faudra les détruire. Dites-leur au revoir en vous équipant d’une cisaille, d’une faux ou d’une houe. 

À savoir : il faut attendre 3 semaines entre la destruction de l’engrais vert et la plantation. Semer trop tôt les engrais verts va nuire aux cultures. Les engrais verts peuvent bourrer le semoir. Ils empêchent les graines d’avoir un bon contact avec le sol. Le risque étant de nuire à la germination. 

Comment choisir un engrais vert ?

Il existe de nombreux engrais verts. Tout dépend de l’usage que vous en faites. Tous comme la mode, les engrais verts disposent de deux saisons. Il y a les plants de printemps/été & les plants automne/hiver. Alors, attention à bien suivre la mode ! Nous vous donnons la liste de tous les engrais verts. Le tout est de savoir différencier les plants dits « gélifs » des « non gélifs ». Comme indiqué dans le précédent paragraphe, les uns résisteront à l’hiver, les autres ne le supporteront pas. Nous vous aidons ! Les plants non gélifs sont cités en premier. Il y a plus de plantes à supporter la sécheresse que le gel. Frileuses, ces plantes...

Tout à la fin, il y a deux plantes magiques. Celles-ci supportent le gel & les sécheresses. Chez France Serres, on les adore ! 

L'avoine nue

L’avoine est une céréale. Elle fait partie de la famille des non gélifs. Elle supporte bien l’hiver. Son grain est non vêtu et facilement consommé. Elle est à semer en automne. Ainsi, elle sera robuste pour supporter le froid. Elle protégera vos plants tout l’hiver. Elle peut être semée seule ou mélangée à d’autres céréales ou légumineuses. Elle dispose de racines plus profondes que le blé ou l’orge. Elle craint les températures élevées. Plante idéale pour la saison automne/hiver ! 

Le seigle

Le seigle est une céréale rustique. Adaptée aux sols pauvres et froids, elle est utilisée comme engrais vert en automne/hiver. Sa masse racinaire lui permet de capter et retenir les éléments nutritifs. Cela permet une importante amélioration du sol. Attention, le seigle peut être difficile à détruire. Il fait partie de la famille des Poacées. Il est un très bon nettoyant. 

Le trèfle incarnat

Ce type de trèfle se sème à l’automne car il ne craint pas le froid. Il s’agit également d’une légumineuse. Très joli, il scintille de son beau manteau rouge. Tout comme son cousin le trèfle blanc, il nourrit le sol d’azote capté dans l’air. 

Bon à savoir : le trèfle incarnat est difficile à enlever. Attention d'en avoir bien conscience avant de choisir cet engrais vert.

La féverole d’hiver

Il s’agit d’une culture étouffante. Très attractive, les pollinisateurs & pucerons noirs en sont de grands fans. Ainsi, les auxiliaires arrivent avant que les pucerons n’aillent sur les fèves. Elle ne craint pas les températures basses. Elle résiste jusqu’à -12 °C. 

La Cameline

Cette plante proche du colza se sème d’avril à juin avec un cycle annuel. Sa double casquette est due à des caractéristiques génétiques intéressantes. Fleurie, elle offre de jolies fleurs jaunes. Son système racinaire pivotant s’enfonce profondément dans le sol. Elle croît rapidement. En 2 jours, elle couvre tout l’espace sur lequel elle a été semée ! Épatant ! Elle n’est pas sensible aux maladies et ravageurs. Elle décompacte, aère le sol. Elle appartient à la famille des Brassicacées. 

Le Lin bleu

D’un bleu intense, il donnera une magnifique couleur dans votre jardin. Il améliore grandement la structure du sol pour que celui-ci soit plus fertile. Accueillir encore plus de plantes, c’est son objectif. Il peut se semer en mélange de phacélie, de sarrasin ou encore de moutarde. Friand des climats océaniques, il se sème en printemps/été. 

Le Melilot jaune

Il convient même pour des sols pauvres et secs. C’est une plante qui se sème en printemps/été. Il ne supporte pas le gel. Les pollinisateurs, quant à eux, l’adorent. Surnommé la plante « à miel », le mélilot jaune attire toutes les abeilles. La racine de cette fleur enrichit le sol en azote. De plus, le mélilot jaune agit comme une plante médicinale. Bon à savoir, pour l’utiliser à la maison. Il s’agit d’un engrais vert très intéressant. 

La Moutarde blanche

Cette moutarde ne monte pas au nez ! Elle se nomme "moutarde blanche" à cause de la couleur de ses graines. Elle peut atteindre 1 mètre de haut. Elle couvrira bien votre terrain du fait de sa croissance très rapide. Mélangée à la phacélie ou au sarrasin, elle peut être semée durant la saison printemps/été. Elle fait partie de la famille des Brassicacées. Elle piège les nitrates. 

La Phacélie

De couleur mauve, elle est connue pour attirer les abeilles. Elle fait partie de la famille des Hydrophyllacées. Elle se sème à la saison printemps/été. Elle va également grandement améliorer la structure du sol. De plus, elle étouffe les mauvaises herbes du fait d’une croissance très rapide. Elle se mélange bien avec d’autres plants. Vraiment top, la Phacélie !

Le Sarrasin

Le sarrasin, très connu de nos chers bretons, est une plante à fleurs blanches. Dans ce cas, il ne sera pas utilisé pour concocter de bonnes galettes. Comme engrais vert, il est à semer au printemps et en été. Peu exigeant, il pousse partout. Il améliore la composition des sols lourds et se décompose rapidement. Il est également un bon nettoyant. Il fait partie de la famille des Polygonacées. 

Le Sorgho du Soudan

Très couvrant, il dispose de nombreuses tiges et feuilles fines. Le Sorgho pousse très vite, même pendant la saison chaude. Cet engrais vert s’utilise au printemps/été. Il peut atteindre les 1m50 – 2 m. Ces graines sont noires ou d’un joli brun-rouge. 

Le Trèfle blanc nain

Il est orné de toutes petites feuilles. Ses fleurs sont blanches. Très rustique, il enrichit le sol en azote. Légumineuse nain, on l’utilise comme engrais vert au printemps/été.

Le Vesce d'hiver

Le Vesce reste en place toute l’année. Il dispose d’un chevelu racinaire important. Il fixe l’azote dans la terre. On le sème en l’associant à une céréale, comme l’avoine ou le seigle. Il s’agit d’une légumineuse. Il convient aux sols lourds et pauvres. 

La Luzerne

Aux tons violets, celle-ci détonne dans le jardin. On ne voit plus qu’elle. Elle s’adapte très facilement, ce qui fait qu’elle peut rester en place plusieurs années. Riche en azote, elle améliore le sol. Elle le fractionne aussi en profondeur grâce à sa racine. Elle résiste aussi bien au froid qu’à la sécheresse. Elle se sème de mars à septembre. Elle a un cycle vivace. Elle permet de décompacter le sol. Elle a pour vocation d’être implantée pour une longue durée. Il s’agit d’une légumineuse.

À savoir : les mélanger entre eux ne fera que multiplier leurs bienfaits. Attention à bien doser les mélanges. Il faut également définir l’effet escompté. Certains engrais verts ne sont également pas compatibles avec le sol de votre jardin, méfiance !  

Comment utiliser les engrais verts ?

Maintenant qu’on connaît tout sur les engrais verts, il faut apprendre à les utiliser. Pas de quoi vous faire peur, pas de panique ! Chez France Serres, on a testé leurs utilisations et on vous assure que c’est à la portée de tous. Néo-jardinier comme professionnel, vous êtes capable de jouir d’un bon engrais vert. Pourquoi s’en priver ? 

À semer dans le potager, les engrais verts vont venir protéger les plants. Cependant, ils ne se sèment pas tout au long de l’année. Comme nous l’avons signalé précédemment, certaines craignent le gel, d’autres les sécheresses et d’autres rien du tout ! Attention à bien prendre connaissance de ce que vous semez.

Laissez vos engrais verts se développer environ deux mois. Ainsi, les racines se seront bien développées. Qui dit grande racine, dit sol bien aéré ! Les engrais verts sont à faucher avant la production de graines. Une fois les plants fauchés, laissez-les sécher. Tel un paillage, le séchage se fait très facilement. Il est inutile de les enfouir ensuite.

Une fois détruits, plusieurs choix pour la suite s’offrent à vous. Vous pouvez soit :
- Les broyer : ainsi, vous les incorporerez aux couches superficielles du sol. Pour rappel,
il faut attendre trois semaines pour cultiver la terre après.
-
Les laisser sur place : ils pourront servir de paillage. Ils se décomposeront naturellement en quelques semaines.
-
Les ramasser et les incorporer au compost : ainsi, vous pourrez mettre en culture votre parcelle rapidement.

La période optimale de coupe est au stade de la floraison. C’est à ce moment que le développement de la plante est maximal. Elle contiendra le plus d’éléments nutritifs pendant cette période. Cela n’est qu’en théorie. En effet, pour avoir un engrais riche en azote, il est judicieux de couper un peu plus tôt. N’attendez surtout pas que la floraison passe. Après floraison, les plants seront pauvres en minéraux.

Conclusion

Mettre en place un engrais vert au sein de son potager est idéal. Vous ne trouverez pas mieux ! L’engrais vert est efficace, respecte l’environnement et sublimera votre jardin. Vos plants seront plus que ravis de ce nouvel allié. Le choix de son engrais vert varie selon les vertus souhaitées. Pour faire son choix, il faut tenir compte de la période où vous semez, de l’effet recherché ou encore de la culture envisagée. La rotation des cultures est à prendre en compte. Si on envisage de semer des choux, la moutarde sera déconseillée comme engrais vert. En effet, tous deux appartiennent à la même famille. Ils sont donc incompatibles. En faisant un peu attention à la famille des engrais et aux cultures semées, vous n’aurez aucun problème.

Nous espérons vous avoir séduit avec ce nouvel outil magique du potager. N'hésitez pas à nous laisser vos commentaires et à partager vos astuces.

Ne ratez aucun article
Abonnez-vous à la newsletter !