Purin d’ortie : bienfaits, utilisation et recette de fabrication

Très connu de tous les jardiniers, le purin d'orties est un formidable allié dans nos jardins. Idéal comme engrais ou fortifiant, il est interdit par la loi en 2006 pour être de nouveau autorisé il y a quelques années. Découvrez ses vertus et sachez préparer vous-même votre purin d'orties.

purin d'orties : bienfaits, utilisation et préparation
Très connu des jardiniers, amateurs comme professionnels, le purin d’orties est la star des potagers. C'est un véritable allié au potager, notamment pour son aspect répulsif et vivifiant. Les vertus des orties sont connues depuis l’Antiquité. L’ortie possède des propriétés idéales pour l’Homme et les végétaux. Réaliser son purin d’orties maison ne fera qu'optimiser le développement de vos plantes et améliorera la santé de votre potager. Le processus de fermentation du purin va compléter les vertus de l’ortie pour activer la croissance des plantes. L’azote et le potassium présentes dans le purin agissent comme un stimulateur sur la plante. Magique, ce purin d’orties ? On peut dire ça ! Très efficace, il peut être utilisé sur tous les plants du potager, sauf les légumineuses. Il est notamment connu pour fortifier les plants. Ces derniers bénéficieront de défenses immunitaires vivement stimulées. Ainsi, vous remarquerez une réduction nette des maladies causées par des champignons ou des parasites. Dans cet article nous allons comprendre réellement l’utilité du purin d’orties pour votre potager. Nous apprendrons ensuite à créer un purin d’orties maison. Nous irons plus loin, en expliquant comment faire pour que votre purin d’orties ait une odeur moins désagréable. Mais ne vous attendez quand même pas à ce que votre purin d’orties sente la fleur ! Enfin, nous vous expliquerons comment utiliser votre nouveau meilleur outil ! 

Bienfaits du purin d'ortie

Le purin d’orties est l’allié indispensable du jardinier soucieux de la planète. On vous l’a dit, le purin d’orties permet de repousser les parasites et de stimuler vos plantes. Son efficacité est à mettre au service de tous les légumes excepté les légumineuses. Mais que fait-il exactement ? L’ortie est une plante dont les multiples propriétés font des merveilles dans nos potagers. Deux types d’orties sont très connues : l’ortie des jardins de 50cm à 1m et l’ortie brûlante de 50cm. L’ortie est riche en vitamines, en minéraux et en oligo-éléments. Les propriétés sont conservées et renforcées lors du processus de fermentation créée par la macération plus ou moins prolongée des orties qui permet d'obtenir le purin

Embellit nos plants

Le purin d’orties déposé sur les plants permet un embellissement de ces derniers, un parfum plus prononcé et une récolte plus fournie. Le purin démultiplie les défenses immunitaires des légumes ce qui les rend plus résistants face aux différentes maladies. C’est un traitement antifongique préventif. Le purin d’orties est efficace contre le mildiou, maladie des végétaux bien connue de tous les jardiniers. 

Très bon répulsif

Vous pouvez également utiliser le purin d’orties comme répulsif. Dites ainsi adieu aux pucerons, mouches & limaces dans votre potager ! 

Désherbant

Pour vous faciliter la vie, vous pouvez aussi l’utiliser comme désherbant. La forte concentration du purin permet de brûler les végétaux sur lesquels il est déposé. Attention à l’utiliser avec parcimonie pour ne pas nuire aux nappes phréatiques. Utilisez-le pur directement pour que la haute concentration détruise toutes les mauvaises herbes. 

Riche en fer et en azote

Tout comme les Hommes, les végétaux ont besoin de fer. Si vous ne disposez pas d’un sol riche en fer, le purin d’orties devient votre meilleur allié. Vous pouvez donner un coup de pouce à vos plantes grâce au purin d’orties qui va enrichir votre sol en fer.  

Bon à savoir : le purin végétal, contrairement au purin animalier, a des effets notables sur les maladies qui touchent les plantes. Le purin animalier, fait à partir de fumier et d’urine de vache, aura juste pour rôle de vivifier les plants semés. 

Que de bénéfices à étendre le purin végétal, d’orties ! Convaincu de son efficacité ? Alors, c’est parti pour en fabriquer à la maison ! 

recette purin d'orties

Utilisation du purin d’orties

Vous savez à quoi il sert, comment le faire depuis chez vous et vous savez même comment atténuer l’odeur. Il ne vous reste plus qu’a savoir comment vous en servir. Le purin d’orties s’utilise idéalement au printemps lorsque les végétaux sont en pleine croissance. Il peut aussi servir en automne lorsque les plantes font leurs réserves pour l’hiver. Avant d’utiliser du purin d’orties sur les végétaux, il faudra toujours le diluer. Il existe plusieurs consignes de dilution possible suivant le type d’utilisation : 

  • Pour les pulvérisations, diluez de 2 à 5%. Celles-ci se font au choix le matin ou le soir. Soyez généreux sur la quantité pour que le feuillage soit bien trempé. 
  • Pour les arrosages, pensez à diluer à hauteur de 10%. Avant chaque arrosage au purin, la terre doit être humide. Versez donc 10L d’eau pour un litre de purin dans votre arrosoir. Si jamais vos plants souffrent de sécheresse, ne les arrosez pas trop au purin. Pensez à les arroser initialement avec de l’eau claire. 
  • Pour les arrosages goutte-à-goutte, une dilution minime entre 1 et 3% sera suffisante. 
  • Pour les trempages, attention à bien diluer le purin d’orties à hauteur de 20%.

Vous savez presque tout ! Il vous manque la connaissance de l’outil adéquat pour épandre le purin d’orties. Pour réaliser cette opération, il faut se munir d’un pulvérisateur ou de la pomme d’un arrosoir. La pomme d’arrosage sera aussi efficace qu’un pulvérisateur car elle peut déverser de fines gouttelettes sur les plants

Où trouver des orties

Les promeneurs, coureurs et cyclistes vous le diront : les orties sont présentes partout. Elles sont dans la forêt, dans nos campagnes et s’invitent même dans nos jardins. Finalement, ce n’est pas plus mal d’en avoir aussi proches de nous, non ? Eh oui ! En avoir dans son jardin peut s’avérer très utile. Pratique, cela permet de ne pas chercher son kilo d’orties pendant des heures. De plus, tous les petits insectes pourront vous remercier. Les coccinelles notamment raffolent de ces délicieuses orties. Les autres insectes pourront y faire leurs nids douillets. 

D’autres raisons pour faire ou laisser pousser des orties dans votre jardin ? Nous en avons pleins. L’ortie assainit les sols trop riches en nitrates, phosphates ou calcaire. Les petits papillons les adorent et pourront pondre leurs œufs dedans. Les graines d’orties sont faciles à semer, en pleine terre, à l’automne ou au printemps. L’ortie n’aime pas trop les températures extrêmes (trop élevées ou trop basses). Cela étant, elle raffole des terres riches en azote, fraîches et apprécient même les zones semi-ombragées. Les semences pourront alors être faites dans une zone moins utilisée du jardin.

Pour récolter les orties, attention à toujours porter une paire de gants. Très urticantes, celles-ci ne se cueillent pas à mains nues comme d’autres plantes. Le risque est bien de se faire piquer et de ne plus pouvoir se servir de ses mains pour s’occuper de son potager. Portez, en plus des gants, un vêtement de protection sur vos bras. Maintenant, bien équipé, vous pouvez commencer à récolter les orties. Taillez-les à l’aide d’une paire de ciseaux ou d’un sécateur. Les tiges coupées doivent faire une taille d’environ vingt centimètres de long. Pensez à bien les couper à la racine

Malgré toutes ces précautions, il peut vous arriver de vous faire piquer par les orties. Vous ressentirez alors une grande démangeaison. Pour contrer cela, prenez des feuilles de plantain lancéolé. Ses feuilles ont un effet magique sur les piqûres d'ortie mais aussi les piqûres d'insectes. Broyez et frottez les feuilles pendant 5 minutes sur votre piqûre. Vous ressentirez instantanément un réel soulagement. 

Une fois les orties coupées, il faut les ranger. Nous vous conseillons de les stocker dans un filet en matière plastique ou un sac à pommes de terre. Dans votre sac, les feuilles resteront ainsi bien à l’intérieur. Votre préparation future ne contiendra pas une grande partie des débris. 

orties

Préparation du purin d'ortie

Même si le purin d’orties se trouve dans tous les commerces et très facilement, il peut aussi être fait depuis chez vous. Le fait-maison vous permet d’économiser, de réduire votre impact environnemental et de connaitre toute sa composition. Que de bons arguments pour s’y mettre. N’est-ce pas ? 

La recette est très simple, vous verrez. Tout de même, il faudra être précautionneux et surtout s’armer de patience. Il faudra faire attention à ne pas intégrer à la fermentation des orties montées en graines. Comme nous savons que vous êtes parfois peu patients, nous vous partagerons nos astuces secrètes, après cette recette. 

Matériel nécessaire

Pour faire 10L de purin d’orties, il vous faut : 

  • Des contenants de plus de 10L en bois ou en plastique pour éviter l’oxydation du métal ;
  • Des bidons opaques ;
  • Un tissu ou un grand torchon pour protéger le tout durant l’étape de fermentation. 
  • Un entonnoir
  • 1 kilo de feuilles d’orties fraiches 
  • 10L d’eau de pluie pour ne pas absorber les principes actifs de l’ortie.

Fabrication du purin

Une fois que vous êtes sûr d’être très bien équipé, suivez ces différentes étapes :

  • Découpez les orties. Plus petites elles seront et plus vite se fera la fermentation ! Notre astuce pour gagner du temps : servez-vous de la tondeuse si vous en avez en grande quantité. 
  • Mettez les orties dans l’un de vos contenants. Plongez-les dans un vieux mi-bas, et hop, oubliez l’étape de la filtration. 
  • Baignez les orties dans l’eau et remuez. Petit conseil, éloignez la préparation de votre maison pendant la fermentation. Ainsi, vous éviterez les mauvaises odeurs. 
  • Remuez au moins une fois par jour. Si vous le faites deux ou trois fois par jour, c’est encore mieux. 
  • La fermentation est terminée dès qu’il n’y a plus de bulles à la surface. Petite astuce : plus il fera chaud et plus la fermentation sera rapide. Attention cependant à ce qu’il ne fasse pas trop chaud quand même. A plus de 25°C, la fermentation sera de très mauvaise qualité. 

Bravo, vous avez réussi à fabriquer votre purin d’ortie. Pour définir si votre purin d’ortie est réussi ou non, l’odeur est un bon indicateur. Un purin réussi aura l’odeur d’urine de vache. Un purin dont le mélange n’aura pas fermenté aura une odeur vraiment nauséabonde. 

Pressé ? Recette du purin d'ortie rapide

Si vous manquez de temps, pas d’excuses ! Nous vous proposons une astuce plus rapide. Pour faire votre purin d'orties plus rapidement, appliquez ces conseils de pros : 

  • Broyez les orties très très finement. Plus les orties seront fines et plus le travail sera mâché. 
  • Réalisez votre recette à un moment où la température est aux environs de 20°C. Le printemps est la période idéale pour concocter son purin d’orties. En plus, c’est le moment où les orties sont à récolter. 
  • Couvrez votre récipient d’un film plastique. Ceci permettra une augmentation de la température du contenant. Attention quand même à ce que la température ne dépasse pas les 25°C. Trop chaud, la préparation risque de pourrir plutôt que de fermenter

Bon à savoir : ce sont les plus jeunes feuilles qui sont les plus riches en nutriments. Les jeunes feuilles sont situées tout au bout de la tige.

comment faire purin d'orties

Réduire les nuisances liées à l'odeur du purin d'ortie

Il faut savoir que même avec notre technique, le purin d’orties ne sentira jamais la rose. Rappelons que le purin d’orties est le résultat d’un processus de fermentation. Pour éviter que la préparation ne pourrisse et que l’odeur ne devienne vite insupportable, voici quelques conseils : 

  • Installez les contenants dans une zone ombragée. Certes, vous allez perdre un peu de temps mais au moins vous mettrez votre mélange en sécurité. Pour les plus pressés, ce n’est pas la meilleure chose à faire. 
  • Ne fermez pas le contenant. Si le contenant est fermé de façon hermétique, les gaz stagneront dans le récipient. Ces derniers dégageront une odeur très nauséabonde. 
  • Et respectez bien nos consignes de brassage. Si vous pouvez brasser le mélange plus d’une fois par jour, votre fermentation vous remerciera. Il faut que le mélange dure plusieurs minutes et que la matière soit bien soulevée. C’est bien plus facile si l’ortie a été taillée en petits morceaux. 

Maintenant, vous n’avez plus aucune excuse pour ne pas essayer de faire votre purin maison ! 

Conclusion

Les plantes utilisées depuis des millénaires pour se soigner, se nourrir et pour les cultures sont nécessaires au bien-être du potager. Les préparations à base de plantes sont très nombreuses et chacune d’elles a ses propres bienfaits. La fermentation complète les bienfaits de l’ortie. Certains éléments ne sont pas présents dans l’ortie pure.  

Une fois que le purin est terminé, il est possible que vous désiriez en stocker une partie. Pour cela, il faut mettre le purin d’orties dans des bouteilles et placer celles-ci dans un endroit bien frais. Vous pourrez ainsi le conserver jusqu’à la saison prochaine. 

Il existe d’autres purins végétaux avec pour chacun d’entre eux des bénéfices distincts. Attention à toujours vérifier qu'ils soient autorisés à la fabrication. De plus, il n’est pas toujours évident de préparer les purins chez soi. Le plus facile, c’est le purin d’orties. Il est à la portée de tous, même si vous n’avez pas la main verte. 

Ne ratez aucun article
Abonnez-vous à la newsletter !