Comment éviter la condensation dans une serre ?

Le taux d’humidité à l’intérieur de la serre est une variable à prendre en compte pour le bon développement de vos plantations. Quel est le taux d’humidité idéal pour une serre ? Comment la contrôler ? Nous répondons à toutes vos questions dans cet article complet.

condensation sous serre de jardin

Comment se forme la condensation sous serre ?

Liquide, solide, gazeux, l’eau change régulièrement d’état physique en fonction des températures. La condensation est un phénomène physique qui concerne le passage de l’eau, de l’état gazeux à l’état liquide. Ce phénomène apparaît lorsque l’air chargé en vapeur d’eau entre en contact avec une surface plus froide. Ainsi, lorsque l’air humide à l’intérieur de votre serre entre en contact avec les plaques alvéolaires ou la bâche de votre serre, des gouttes d’eau vont apparaitre sur les parois. Une serre de jardin avec trop de condensation à l’intérieur peut avoir des répercussions néfastes sur le développement de vos fruits et légumes.

Condensation sur une bâche de serre

Quels sont les risques d’un mauvais taux d’humidité dans une serre ?

Lorsque l’air à l’intérieur de votre serre froide a un taux d’humidité supérieur à 80 %, la condensation et l'humidité y sont trop importantes. Les fruits et les légumes ne se développeront pas correctement dû à l'apparition de maladies foliaires et racinaires, comme la pourriture grise, la chlorose ou encore le mildiou. Vos récoltes perdront en qualité à cause des problèmes d’absorption des nutriments des plantations.

Quand le taux d’humidité à l’intérieur de votre serre de jardin est inférieur à 40%, vos plantes n’auront pas accès à l’eau nécessaire pour leur bon développement. Petit à petit, vous verrez vos plantations faner, puis dépérirent.

feuille de plante touchée par le mildiou

Qu'est-ce-que le mildiou ?

Le mildiou est l’une des maladies les plus connues des jardiniers. Cette maladie dite cryptogamique, est dû au développement d’un champignon sur les plantations.

Les tomates, les laitues ou encore les pommes de terre sont très sensibles à cette maladie. Le mildiou se propage très rapidement et apparait généralement au printemps, mais peut survivre pendant la saison hivernale. En quelques jours, des petites tâches claires vont apparaître sur votre plante. Puis les feuilles vont se dessécher, et enfin le fruit ou le légume va brunir puis pourrir.

Retrouvez tous nos conseils pour prévenir et lutter contre l’apparition du mildiou sur vos plantations dans votre serre de jardin.

Quel est le taux d’humidité idéal pour une serre ?

Les plantes ont besoin d’un certain équilibre pour pouvoir se développer correctement. Le taux d’humidité à l’intérieur de votre serre est un des critères importants pour l’accroissement de vos fruits et légumes. Pour la plupart des plantes de votre jardin, le taux d’humidité idéal est compris entre 40 et 75%. Lors de la saison hivernale, il est conseillé de faire baisser ce taux entre 25% et 45%. Toutefois, si vous souhaitez développer des plantes tropicales, comme le spathiphyllum, le goyavier ou le bananier ; nous vous conseillons d’opter pour une serre tropicale en conservant un taux d’humidité supérieur à 80%.

Comment contrôler l’humidité à l’intérieur d’une serre de jardin ?

Pour surveiller le taux d’humidité à l’intérieur de votre serre, vous pouvez installer un thermomètre hygromètre au niveau des plantes et à l’abri de la lumière directe du soleil. Grâce à ce petit outil, vous pourrez contrôler et maîtriser plus facilement les éléments pour obtenir un environnement parfait pour vos cultures.

Comment éviter la condensation dans une serre ?

L’aération de la serre de jardin est primordiale pour le bien-être et le développement des végétaux que vous avez planté. Afin d’éviter les maladies, il est nécessaire d’ouvrir régulièrement les fenêtres et les portes de votre serre de jardin tout au long de l’année. Le printemps et l'automne sont deux saisons durant lesquelles le taux d'humidité est le plus élevé. En effet, la condensation y est plus importante dû aux écarts de températures entre le jour et la nuit. De plus, dans certaines régions de France, le faible ensoleillement peut empêcher la condensation de s'évaporer même en pleine journée. Il est donc particulièrement important de penser à ventiler régulièrement votre serre. L’idéal est d’ouvrir les portes et les fenêtres pendant la journée et de les refermer le soir. En été, ouvrez les portes et les fenêtres de votre serre la nuit et le jour afin de créer un courant d’air et évitez les maladies à l’intérieur de votre serre. Pendant la saison hivernale et même si votre serre est vide, ouvrez la porte de votre serre lors des journées ensoleillées.

Autre petite astuce naturelle pour éviter la condensation : installez des plantes absorbant l'humidité, comme la fougère de Boston, le spathiphyllum ou encore l’orchidée.

Enfin, si vous chauffez votre serre en hiver et que vous souhaitez réduire la condensation à l’intérieur de votre serre sans perdre la chaleur, vous pouvez installer des déshumidificateurs pour serre. Ils en existent pour toutes les tailles de serre.

Comment humidifier une serre ?

Vous remarquez que les feuilles de vos plantes sont tombantes ou enroulées, et que les tiges sont sèches ? Il est grand temps d’humidifier votre serre pour que vos plantations continuent à se développer correctement. Pour humidifier l’intérieur de votre serre tout au long de la journée, positionnez des récipients remplis d’eau. En fonction de la saison, procédez à l’arrosage de vos plantes plusieurs fois par jour en évitant d’arroser les feuilles. Pour plus d’informations, retrouvez notre article complet sur l’arrosage sous serre.

L' aménagement d'une serre , le désherbage naturel ou encore la réalisation de semis sous serre; retrouvez nos différents articles pour vous lancer dans la culture sous serre en toute sérénité.

Nos serres tunnel :

Ne ratez aucun article
Abonnez-vous à la newsletter !