Pourquoi et comment aérer une serre ?

L’aération est un point essentiel de la culture sous serre. En assurant la bonne ventilation de votre serre de jardin, vous optimiserez la croissance de vos plantes et éviterez le développement des maladies et moisissures.

conseils aération serre de jardin

Pourquoi ventiler votre serre de jardin ?

Quelle que soit la culture envisagée, aérer régulièrement votre serre permettra d’optimiser le métabolisme de vos plantes et par la même occasion d’améliorer le rendement de votre potager.

Les jardiniers novices pensent à tort que la ventilation a pour seul but de réguler la température à l’intérieur de leur serre. En réalité, seule une bonne ventilation garantira des conditions de pousse idéales et des cultures en bonne santé : bonne température, taux d’humidité adéquat, et apports suffisants en CO2 et en oxygène.

À l’inverse, un problème de plantation qui poussent mal ou qui développent certaines maladies a souvent pour origine une mauvaise aération de la serre.

Contrôle de la température

Par définition, une serre de jardin retient le rayonnement solaire. Le fameux effet de serre. C’est ce phénomène qui permet d’augmenter la température intérieure de la serre et de créer de bonnes conditions pour les plantes qui y poussent. Celles-ci ne tolèreront pas une chaleur excessive.

L’aération a donc pour fonction première de réguler la température intérieure pour éviter les coups de chaud. Notez que chaque espèce de plante s’épanouira dans une fourchette de températures bien spécifique.

Contrôle de l’humidité

À moins de vouloir créer une serre tropicale, vous devrez garder un œil sur le taux d’humidité de votre serre de jardin. Une forte humidité intérieure entraînera un risque de condensation, surtout s’il y a un fort écart de température avec l’extérieur de votre serre. Vos plantes risquent alors de souffrir de maladies, principalement en raison du développement de moisissures, lesquelles apprécient les conditions humides et moites.

Conserver un taux d’humidité compris entre 60 à 80% est suffisant pour la plupart des espèces (pour la culture des tomates, l’humidité relative optimale est d’environ 75%). Autour de 90% et plus, vos plantes risquent de rapidement développer des moisissures.

Contrôle du CO2 et de l’oxygène

Comme nous, les plantes respirent. Tout jardinier sait qu’une plante respire du CO2. Mais une serre mal ventilée aura un taux de dioxyde de carbone trop élevé et la photosynthèse s’en trouvera perturbée, avec pour conséquence un mauvais développement. Si vous cultivez des fruits et légumes, vos rendements risquent de ne pas être à la hauteur de vos espérances.

Sachez que les végétaux ont aussi besoin d’un apport en oxygène frais pour une bonne croissance des racines, en particulier la nuit.

Importance de la circulation d’air

Une bonne circulation d’air permet de réguler la température dans votre serre, le taux humidité qui y règne ainsi que les taux de CO2 et d’oxygène. Seule une ventilation efficace rend possible le renouvellement de l’air intérieur chargé d’humidité par un air plus sec.

Ne craignez pas les courants d’air. Générer un courant d’air suffisant permet de s’assurer que chaque plante sera soumise aux mêmes conditions.

Ce courant d’air mesuré, c’est-à-dire sans bourrasque, aura pour autre intérêt de mettre en mouvement les plantes et de renforcer leurs parois cellulaires. Sachez enfin qu’un léger souffle peut aussi permettre de polliniser certaines espèces.

pourquoi ventiler sa serre de jardin (infographie)

Comment bien ventiler votre serre ?

Pensez à la ventilation dès l’installation de la serre

La question de l'aération se pense dès l'installation d'une serre. La meilleure des ventilations ne pourra pas rattraper des conditions climatiques trop extrêmes. Vous vous faciliterez la tâche par la suite si vous avez soigneusement planifiée l’implantation de votre serre de jardin.

Pensez ainsi à orienter votre serre en fonction du vent dominant pour faciliter sa ventilation, surtout si votre serre ne possède pas de grandes ouvertures.

Évitez également d’installer votre serre sur un terrain trop humide qui augmenterait excessivement le risque d’humidité et les problèmes de condensation nocturne.

Idéalement, positionnez votre serre à un endroit suffisamment ombragé en journée pour limiter les risques de coups de chaud. Même une bonne aération ne permet pas toujours d’abaisser suffisamment la température d’une serre installée en plein soleil.

Aérez au bon moment

Le printemps et l'automne sont deux saisons durant lesquelles le taux d'humidité est le plus élevé. Il fait souvent chaud en journée et frais le soir, un écart qui augmente d’autant les risques de condensation dans une serre.

Dans certaines régions, le faible ensoleillement peut empêcher la condensation de s'évaporer même en pleine journée. Il est donc particulièrement important de penser à ventiler votre serre le soir et tôt le matin. C’est aussi à ce moment de la journée que la différence de température est la plus grande entre l’intérieur et l’extérieur de votre serre.

De façon générale, prenez l’habitude de surveiller l’hygrométrie de façon à éviter le développement de moisissures.

Tenez compte des dimensions de votre serre

Plus une serre est grande, plus le temps pour la ventiler complètement sera long. Si vous ne possédez qu’une petite serre tunnel, quelques minutes suffiront. Pour des serres de plus grande taille, comptez minimum 30 minutes pour parfaitement renouveler l’air ambiant. Et recommencez dès que le thermomètre grimpe à nouveau en flèche.

Privilégiez l’aération naturelle

À moins d’être horticulteur ou pépiniériste, tout le monde n’a pas la chance de posséder une serre professionnelle de grande dimension. La ventilation naturelle suffira donc probablement. Pas besoin d’investir dans des ventilateurs pour une petite serre tunnel qui peut être ventilée naturellement (on parle aussi d’aération passive).

Laissez simplement l’air et le vent entrer par les ouvertures, portes ou fenêtres, de votre serre. Gardez en tête que l’air chaud monte. En l’absence totale de vent, des ouvertures positionnées en hauteur permettront de générer un courant d’air ascendant grâce à l’air frais en provenance d’ouvertures basses comme des fenêtres. Sur certains modèles de serres de jardin, des moustiquaires éviteront l’entrée d’insectes nuisibles à l’intérieur.

Astuce : certaines serres polycarbonate peuvent accueillir un système de ventilation automatique par vérin (sans électricité). En cas de chaleur trop importante, l’huile végétale contenue dans le vérin se dilatera alors et permettra l’ouverture d’un évent. Vous n’aurez plus besoin de vous préoccuper de la température de votre serre.

Espacez vos plantes

Plus les plantes sont serrées, plus l’air se retrouve piégé entre les feuillages. On peut presque parler de microclimat tant les conditions peuvent varier au sein d’une serre dans laquelle les plantes sont mal ordonnées.

Pensez à ranger vos plantes de manière logique (et à entretenir votre serre tunnel), ainsi qu'à suffisamment espacer vos plantes les unes des autres. Cela permettra de faire baisser l’humidité relative et vous éviterez les problèmes de condensation qui accompagnent l’humidité en excès.

En plus d’espacer vos plantes, pensez à les placer au bon endroit. Positionnez les plantes moins sensibles à la chaleur plutôt en hauteur. De même, évitez de positionner toutes vos plantes d’un même côté de votre serre (surtout les plus hautes), de façon à éviter que celles-ci ne fassent « écran » et empêchent la bonne circulation de l’air. Disposez-les régulièrement.

Enfin, des étagères judicieusement placées en hauteur pourront aussi permettre de faciliter la circulation de l'air uniformément dans l’ensemble de votre serre.

Changez de serre

Aérer votre serre est devenu un casse-tête ? Changer pour une serre mieux ventilée peut être la solution. Notre gamme comprend des modèles de serres avec de grandes ouvertures.

Si votre problème d’aération vient d’un manque d’espace intérieur, optez pour un modèle plus grand. Dans bien des cas, choisir une serre de jardin plus grande est la meilleure solution !

comment ventiler serre de jardin (infographie)

Nos serres tunnel :

Ne ratez aucun article
Abonnez-vous à la newsletter !