Comment chauffer sa serre en hiver ?

L’hiver s’est installé et vous vous demandez comment protéger vos plants du froid ? Le gaz ou l’électricité, bien qu’étant des moyens très efficaces pour protéger les plants, ne font pas partie de vos prévisions ? Découvrez nos astuces pour gagner de précieux degrés dans votre serre et protéger vos cultures des rigueurs de l’hiver.

comment chauffer sa serre en hiver
Lorsque la brise glacée, les gelées & les températures froides commencent à pointer le bout de leur nez, on pense tout de suite à nos petits plants. On les dorlote et surtout on trouve une solution pour qu'ils ne souffrent pas en hiver. Chauffer sa serre de jardin pendant cette période est, pour certaines plantes, indispensable. Cela présente de nombreux avantages ! Obtenir de bons légumes toute l’année, protéger ses semences et les aider à supporter la saison. Cependant, il faut connaitre et pouvoir mettre en place des techniques peu énergivores. Afin d’avoir un impact réduit sur l’environnement, il est intéressant d’utiliser des techniques naturelles. Ces procédés naturels sont inspirés de la permaculture. Permaculture veut dire culture permanente. Cette technique permet de produire tout au long de l’année de délicieux fruits et légumes. Elle est très employée dans les climats méditerranéens et continentaux pour éviter de se retrouver sans légumes frais en hiver.  En hiver, manger frais, c’est très agréable !Qui utilise la permaculture ?  La permaculture est une démarche, une technique utilisée par bon nombre de jardiniers. Professionnels ou novices, la technique est adaptée à tous les niveaux. L’objectif est de prendre soin de la nature, des Hommes et de partager un bon moment familial. Pour ce faire, la recette est simple, composée de deux ingrédients : beaucoup de bon sens et un peu d’éthique. L’idée est de s’inspirer des écosystèmes et d’un savoir-faire traditionnel. La permaculture séduit de nombreux jardiniers depuis une trentaine d’années déjà. Aujourd’hui elle devient de plus en plus populaire. Quel charme ! 

Cette technique permet de multiplier les microclimats et de garder sa serre bien chaude même lorsque les températures sont négatives. Ainsi, l’hiver se déroulera en toute sérénité. Vous allez apprendre au cours de cet article toutes les techniques naturelles et astucieuses pour chauffer sa serre. Elles sont multiples. Nous sommes sûrs que vous en trouverez une à votre goût. Chacun fait de la permaculture sans le savoir, pourquoi pas vous ?

Bon à savoir : les serres sont continuellement chauffées par le soleil. Créer un puits de chaleur à l’intérieur de la serre permet de compléter ce processus de chauffage. Celui-ci va absorber la chaleur la journée et la libérer silencieusement la nuit. 

Les matériaux de couleur noire

La première technique est très populaire car super simple. L’idée est de placer des bidons noirs à l’intérieur de sa serre. Ces contenants sont remplis généralement avec de l’eau mais la pierre peut être tout aussi efficace. Situés à un endroit où le soleil les atteint, ils restitueront très bien la chaleur. La couleur noire des bidons permet de diffuser la chaleur du soleil. Le noir va absorber la chaleur sans renvoyer les rayons du soleil. C’est pourquoi on a plus chaud lorsque l’on est habillé en noir. Ces bidons noirs seront très utiles notamment pour les serres de petites tailles. L’énergie thermique se dispersera très vite dans la serre. 

Voici les conseils de France Serres pour appliquer cette méthode très pratique : 

  • Choisir des grands bidons préalablement peints en noir. Le fait de les peindre en noir permet au bidon d’absorber encore mieux la chaleur. 
  • Si malheureusement vous ne pouvez pas les peindre en noir, nous avons une solution ! Vous pouvez ajouter un colorant alimentaire noir. Il permettra à l’eau d'avoir une meilleure absorption des rayons du soleil. 
  • Remplissez le bidon d’eau aux trois quarts ou avec des pierres.

Lorsque le soleil ira se coucher, les plantes seront encore au chaud. L’énergie thermique créée grâce aux bidons sera libérée à la nuit tombée. Ainsi, vos plantes resteront dans un climat bien chaud après le coucher du soleil. Disposez les bidons entre les plantes pour en faire profiter toutes les espèces. 

En plus des bidons noirs, il existe aussi la technique des galets noirs. Ces derniers, en basalte, sont à choisir de taille moyenne. N’ayez crainte, le système des galets est aussi simple que celui des bidons. Il consiste à poser des galets au pied des plantes. Les plantes de grandes tailles sont les plus concernées. Par exemple, pensez à en mettre au pied des palmiers. Les galets noirs vont absorber et diffuser la chaleur tout comme les bidons. Nos palmiers, habitués à des climats plus doux, seront heureux même en hiver.

Bon à savoir : nous vous donnons notre astuce pour aller encore plus loin. Passez la seconde, et mettez en place des murs noirs. Ajouter du papier peint noir pour optimiser l'absorption de  chaleur. Les positionner sur vos murs vous permettra d’obtenir un surplus d’énergie thermique. Installez-les grâce à des clips ou du scotch. 

choix du matériau pour augmenter la chaleur de la serre

Le compost

Le compost, le chauffage central de nos serres ! Idéal dans diverses circonstances, il est un engrais vert, un très bon fertilisant et un amendement (améliore les propriétés du sol). Conçu à partir de nos déchets végétaux, il est simple à faire, à conserver et à déposer. Il permet de favoriser un équilibre optimal de la terre. 

Le compost est à étaler sur le sol et à incorporer par binage. Appliqué dans les 5 premiers centimètres du sol, il ne s’enterre pas trop profondément. Mettez-le en place au début de l’hiver lorsqu’il n’est pas tout à fait mûr. Ainsi, il continuera sa maturation. Si vous décidez de le mettre au printemps, il faut attendre qu’il ait commencé sa dégradation. 

Vous l’avez surement remarqué, en se décomposant le compost libère beaucoup de chaleur. Cela peut atteindre les 70°C. Il faut en profiter. Récupérez cette chaleur pour chauffer sa serre est très judicieux. Pour cela, quelques astuces vous sont conseillées. Notamment d’équilibrer son compost. Optimiser l’équilibre du compost permet d’en tirer le plus de bénéfices. Le compost est généralement fait de feuilles et de bois. Les feuilles, plus généreuses que le bois, pourront réchauffer votre serre avec intensité. C’est possible grâce à l’azote qu’elles contiennent. L’azote chauffe bien & vite mais pendant un court instant. Il faut alors trouver un équilibre avec le bois qui propage de la chaleur en faible intensité mais sur une plus longue durée.

Chez France serres, on opte pour un compost sur-azoté. Vous l’aurez compris, notre compost est très feuillu. Idéalement, créez un espace dans un coin de votre serre pour y mettre le compost. Il sera aussi utile qu’un chauffage d’appoint. 

Bon à savoir : humidifiez-le pour favoriser sa dégradation.  

CTA serres de jardin

Nouveau modèle

Serres tunnel

de 12m²

A partir de 399€ TTC

Quelques techniques supplémentaires

    Nos grands parents avaient des astuces pour tous les problèmes du quotidien. Nous vous transmettons deux solutions hivernales. Une technique qui a fait ses preuves : l’utilisation de la bassine d’eau chaude. Simple, rapide et présente partout dans nos maisons, elle sait se rendre utile jusque dans nos jardins.

    Les bassines d’eau sont à placer sans hésitation à plusieurs endroits stratégiques de la serre. Mettez de l’eau chaude dedans pour faire remonter doucement les températures. Nous savons que les nuits peuvent être très froides en hiver. C’est pourquoi, il faut ajouter de l’eau très très chaude pour les faire bien remonter. Vos plantes seront friandes de températures plus élevées.

    Ces astuces de Grand-Mère sont top ! Côté design, ça peut aussi être super sympa dans votre serre. Choisissez de belles bassines. Placez-les stratégiquement. Obtenez une serre originale, soignée et chaude, même l’hiver. Que demander de plus ?

    La deuxième astuce, bien entendu ! On pense au paillis. Déposé au pied des plants, il sert très bien comme chauffage. Il peut être fait à partir de déchets verts (tontes de gazon, coupes de haies ou feuilles mortes). Il existe aussi des paillages en rouleau, en chanvre par exemple, faciles à mettre en place. Un paillage permettra aux plants de perdre moins de degrés. Ils supporteront alors mieux l’hiver. 

    techniques de chauffage d'une serre de jardin

    Isoler votre serre

    Encore une autre technique qui s’ajoute à la liste. Il y a tellement de petites astuces à portée de main. On découvre maintenant une astuce pour isoler sa serre. Vous pensez peut-être que le fait d'enterrer votre bâche et la clipser suffit pour l'isoler ? Eh bien non ! Les serres tunnel ne sont pas isolée du froid, les serres en polycarbonate alvéolaire n'ont un pouvoir isolant que de 4 à 5°C maximum. Ce n'est pas suffisant pour éviter les gelées si il fait très froid. Il faudra aller plus loin dans la pratique. Pour cela, on vous donne nos astuces. 

    Équipez-vous de film plastique à bulles. Facile à trouver et peu coûteux, il est un allié de taille pour passer l’hiver. Grâce à des clips, il se fixera très facilement sur l’armature. Vous pouvez aussi utiliser du scotch dans un premier temps. Cela dit, avec l’humidité, celui-ci risque de se détacher. Et c’est parti pour gagner quelques degrés super facilement !

    Vous pouvez également penser au voile d’hivernage. Le but est de protéger les plantes du froid tout en ne bloquant pas l’aération. L’aération est vitale pour que les plantes puissent respirer librement. Un tissu translucide fera très bien l’affaire. Placez votre tissu autour du plant et constatez sa survie cet hiver. Vous pouvez même en mettre plusieurs couches. Cette technique permet de repousser encore plus l’air frais. 

    Réorganisez votre serre. Placez les plantes en pot les plus frileuses dans un endroit stratégique. Le sol étant très froid l’hiver, évitez de les mettre en contact direct sur le sol. Le fait de les installer en hauteur leur permettra d’éviter de supporter les températures glaciales du sol. En bonus, elles pourront se réchauffer avec les doux rayons hivernaux du soleil. En hauteur, c’est elles qui en bénéficient en premier. Pour cela, vous pouvez par exemple mettre en place des étagères suspendues. S’il n’est pas possible de les positionner ainsi, pas d’inquiétude. Dorlotez-les autrement. Isolez-les du sol avec de la paille, du carton ou, encore plus facile, des morceaux d’écorce. Mettez l’un de ces matériaux naturels dans les pots directement. Elles supporteront bien mieux l’hiver. 

    Bon à savoir : protégez les parois orientées vers le Nord. Utilisez du polystyrène. Fixez-le sur les parois jusqu’à la mi-mai environ. Retirez-le dès que la météo devient plus agréable. Sinon, vous risquez d’avoir une serre trop chaude. 

    isoler une serre pour conserver la chaleur intérieure

    L’aération reste indispensable

    L’aération de votre serre est très utile mais attention à bien consulter la météo avant celle-ci. En hiver, la température extérieure peut parfois être frigorifique. Tout dépend de la région dans laquelle vous vous situez. Tout comme nous, les plantes aussi peuvent mal supporter le froid. Une superbe journée ensoleillée se profile ? Saisissez le créneau ! 

    Ventilez, ventilez, ventilez ! L’ouverture des portes et/ou des fenêtres est suffisante pour aérer. Mais pourquoi est-ce nécessaire ? La ventilation va permettre de réduire le développement des néfastes. Dites adieu aux maladies et petits champignons qui aiment se développer dans votre serre l’hiver. Le confinement engendre ces vilaines maladies. Débarrassez-vous en super facilement !

    Aérez quelques heures est suffisant. Les plantes ont besoin de respirer. Sans mettre en péril leur état de santé, ouvrez la porte. Même entrouverte, cela laisse passer l’air. L’ouvrir en grand risque de trop réduire la température intérieure de la serre. Faites attention à bien contrôler cela. Ainsi, vous ne tirerez que des bénéfices de cette aération.

    Encouragez la diversité d'espèces

    • Penser au végétal

    Multiplier le nombre d’espèces accroît la chaleur interne de la serre. Plus il y aura de plants différents et plus ils favoriseront le développement de chaleur thermique. Vos plants se tiendront chauds entre eux. C’est super pratique !

    Cependant, prudence tout de même. Vous ne pouvez pas mettre n’importe quelles espèces ensemble. Il faut, au préalable, vérifier la compatibilité des plantes. Si celles-ci ne peuvent pas vivre ensemble, vous risquez d’obtenir un faible rendement. En tant que jardinier, ce n’est pas votre but. Pensez à regarder quelles plantes matchent bien ensemble pour un rendement au top et un gain de chaleur assuré. La compatibilité est très importante.  

    • Penser aux animaux

    Les poules, en plus de nous donner de bons œufs frais tous les jours, ont leur place pour optimiser notre potager. Il est temps de marier la faune et la flore dans votre jardin. Au Moyen-âge, les Hommes se chauffaient avec leurs animaux domestiques. Pourquoi pas notre serre de jardin ? L’idée n’est pas non plus de faire vivre les poules dans la serre. Les poules, plutôt coquines, risqueraient de détruire les plantations. On vous détaille comment faire. 

    La première étape est de choisir les bonnes orientations. Nous conseillons d’exposer la serre vers le Sud. Tandis que le poulailler sera dirigé vers le Nord. Ainsi, la serre sera bien exposée durant la journée et pourra pleinement capter les rayons du soleil. La serre réchauffera le mur du poulailler et le poulailler, grâce aux ouvertures. La nuit, les poules restituent de la chaleur dans le poulailler. De plus, la nuit, la serre se réchauffe grâce à la chaleur emmagasinée dans le mur. Super pratique !  

    Une fois les orientations définies, il faut coller le poulailler à la serre. Pour cela, percez le mur de la serre. Ajoutez des ouvertures grillagées sur ce mur. Désormais, l’air circule entre la serre et le poulailler. Grâce aux petites ouvertures il y a transmission de chaleur des deux côtés. Même les poules seront bien au chaud cet hiver.  

    des animaux pour augmenter la chaleur d'une serre de jardin

    Conclusion

    Vous êtes, grâce à cet article, devenu un incroyable jardinier pour l’hiver. Aucun besoin d’investir dans un chauffage électrique, à pétrole ou à gaz pour que vos plantes soient heureuses. Pas non plus besoin d’être un professionnel pour mettre en place ces astuces. Utilisez-les avec vos compétences. Les 6 techniques sont toutes très bien. Choisissez celle qui vous plait le plus. Celle qui vous parait le plus simple. Au chaud, et sans impact sur l’environnement, vos plants se sentirons forcément chouchoutés.

    N’hésitez pas à compléter notre article avec des techniques personnelles ! Nous sommes sûrs que vous avez vos astuces secrètes. Confiez-les-nous en commentaire. 

    Ne ratez aucun article
    Abonnez-vous à la newsletter !