La lutte écologique & efficace contre les altises

Les altises sont de petits coléoptères noires irisés de bleu. Elles sont parfois surnommées les poinçonneuses. En effet, ces dernières laissent de nombreuses traces de leur passage dans les feuillages de nos plantations. Si les dégâts de ces insectes sont à relativiser lors de l’attaque de plants adultes, les ravages sont plus dramatiques sur de jeunes plants.

lutte contre les altises
Les altises sont des chrysomélidés. Ces insectes sont sauteurs et viennent s'attaquer aux plantes potagères et à la vigne. L’hiver, vous ne les avez sûrement pas vus apparaitre dans vos jardins ou potagers. Ils le passent généralement cachés dans les débris végétaux ou sous le sol pour se mettre à l’abri de la pluie. En effet, ces insectes redoutent l’humidité. Un temps chaud & sec, tout comme une terre sèche, encourage l’installation de ces insectes. C’est pourquoi dès les premières chaleurs, ils sortent en nombre. Les altises commencent à déguster vos plants, pondent et se reproduisent. Elles s’installent généralement au pied du plant consommé. Les larves et les plus jeunes privilégient les racines jusqu’à atteindre une taille suffisante pour grimper sur le plant. Ensuite, elles s’attaquent aux feuillages.

Désormais vous avez un peu plus d’informations sur les altises et ce qui les caractérise. Cet article a pour objectif de vous apprendre à reconnaître une attaque d’altise. Nous vous donnerons ensuite les moyens de lutter contre ces insectes. 

Reconnaître une attaque d’altise

Il est assez facile de reconnaître les attaques d’altises quand elles surviennent. Généralement, les altises ciblent les cruciféracées (crucifères) ou les vignes. Les crucifères les plus atteintes par les altises sont les légumes comme les navets, les choux, le cresson, les brocolis… Une fois atteintes, les zones attaquées du plant libèrent une odeur très forte. Celle-ci attire le ravageur plusieurs centaines de mètres à la ronde. Les altises arrivent alors nombreux et s’attaquent au même plant.

Après l’attaque, les feuilles sont entièrement trouées. A la fin, dans les cas les plus extrêmes, elles ressemblent à de la fine dentelle. 

A savoir : les altises ont un goût très prononcé pour les plus jeunes plantations. Leurs attaques peuvent se révéler fatales pour vos plantules si les dégâts sont trop importants. Pour contrer cela, n’hésitez pas à mettre en place des plants plus robustes. 

Moyens de lutte contre les altises

Les moyens de lutte contre les altises sont considérés comme préventifs plutôt que curatifs. Il n’existe en effet malheureusement pas de remède miracle. Dès l’arrivée des beaux jours, il faudra être attentif et penser à bien surveiller vos plants. Dès le mois d’avril, avec les beaux jours, c’est le moment de commencer la surveillance. Accroître la vigilance, c’est limiter les risques de propagation au sein de votre potager.

1ère méthode : le voile anti-insectes

C’est la méthode la plus efficace contre les altises. Cette méthode a fait ses preuves. Elle est à mettre en place dès lors que vos plantations pointent le bout de leur plantule. Le voile anti-insectes est un filet tricoté indémaillable. Celui-ci peut se placer directement sur les cultures comme un voile de forçage par exemple.  Il va avoir pour rôle de bloquer l’entrée des nuisibles sans pour autant empêcher le passage de l’air, de l’eau et de la lumière, nécessaires au bon développement des plants.

A savoir : plus la maille est fine et plus le filet sera lourd. Attention à bien prendre cela en compte lors du choix de votre voile anti-insectes.

Le voile anti-insectes effraie beaucoup d’êtres vivants. En effet, il n’est pas seulement efficace contre les altises. Il est aussi redoutable contre la teigne du poireau, la piéride du chou ou encore les thrips. Une raison de plus pour opter pour sa mise en place. 

Une autre raison ? Son installation est super simple. Le voile anti-insectes se pose soit directement sur les cultures, soit sur des arceaux. Pour une installation facile et économique, cultivez les plantes à protéger en rangs rapprochés plutôt que sur un seul long rang. Si vous installez le voile sur des arceaux, enfoncez-les dans le sol tous les mètres. Puis, placez le voile dessus, sans trop le tendre. Sinon, placez le voile directement sur les cultures. Le voile doit traîner au sol. Une fois bien installé, posez dessus des galets. Ainsi, votre voile sera bien maintenu et ne sera pas percé par des arrêtes tranchantes de pierres trop affutées. 

A savoir : l’installation du voile contre les altises se fait dès la levée des plantules ou au moment du repiquage, du printemps jusqu’à la fin de l’été. Il peut ensuite être retiré.

2ème méthode : favoriser la biodiversité

Laissez entrer la faune dans votre jardin ! C’est bien connu, la biodiversité ne peut être que bénéfique à votre jardin. En effet, tous les potagers se développent mieux dès lors que le jardin est diversifié. Créez un espace accueillant pour les plus petits comme pour les plus grands animaux. N’oubliez pas les insectes et animaux volants.

Les altises ont peu de prédateurs naturels. Cependant, les crapauds et les oiseaux peuvent ajouter les altises à leur menu très facilement. Les carabes et les coccinelles se feront un plaisir d’en manger également. Veillez donc à attirer tous ces animaux et insectes pour lutter contre les altises naturellement. Par exemple, attirez les crapauds en disposant un tas de pierre et une petite friche.

Les oiseaux sont aussi de bons agents de lutte biologique contre les altises. Attirez-les avec des graines, de l’eau et un nichoir. La mésange se régale des altises sous toutes ses formes : œufs, larves et adultes. Elle en attrape également en grande quantité pour nourrir ses oisillons. C’est parfait pour vous en débarrasser.

dégats légumes altises

3ème méthode : l'arrosage

Ne laissez pas de côté votre arrosoir ! Comme on vous l’a dit plus haut, les altises n'aiment pas l’eau. Elles restent sous le sol en hiver pour se protéger de la pluie et de l’humidité importantes. Elles préfèrent une météo plutôt sèche. C’est pourquoi, n’hésitez pas à arroser vos plantations pour repousser les altises. 

Choisissez d’arroser le sol & le feuillage de préférence le matin. Ainsi, l’eau sera mieux absorbée par les plantes. Ne soyez pas non plus trop généreux. En effet, certains plants pourraient développer d’autres maladies avec trop d’humidité. C’est le cas des courges par exemple, qui pourraient être atteintes de l’oïdium si trop d’eau venait à leur être donnée. 

4ème méthode : le paillage en chanvre

Rien de tel pour décourager les altises ! Le paillage est un remède miracle pour bien des choses. Il fait également partie de la liste des solutions pour décourager l’altise de se régaler des feuillages de vos plants crucifères. En effet, le paillage permettra de garder de la fraîcheur au pied des plants, même en plein été. Les altises sont frileuses, la fraîcheur ne leur plaît pas. De plus, le paillage peut les empêcher de pondre et d’entrer en diapause. Que de bons arguments pour envisager sa mise en place et limiter la recrudescence des altises. 

Disposez le paillage au pied des plants susceptibles d’être attaqués par des altises. N’hésitez pas à biner en amont tout autour de vos plantations. Ainsi, vous dérangerez les pontes qui ont peut-être déjà eu lieu. 

5ème méthode : le purin d’ortie

La plus efficace, de part son odeur ! Le purin d’ortie fait maison est idéal pour repousser les ravageurs du jardin.

L’efficacité de votre purin d’ortie contre les altises dépend de la force de l’odeur de celui-ci. Attention cependant, l’odeur risque d’être désagréable pour vous, quotidiennement. 

A savoir : si vous n’avez pas de purin d’ortie, une décoction d’ail pourra être envisagée à la place, et sera également très efficace. 

altises jardin

Conclusion

De nombreuses méthodes écologiques existent donc pour lutter contre les altises. Bien qu’elles restent un ravageur difficile à éradiquer, la vigilance reste le meilleur allié pour leur destruction. La mise en place de méthodes préventives est, en effet, l’idéal car les altises sont très mobiles. Elles volent beaucoup et peuvent s’installer loin de leur point de départ. La lutte biologique contre les altises en amont sera donc plus efficace que de mettre en place des traitements spécifiques une fois qu'elles sont installées. L’altise est un ravageur notable dès lors qu’elle est en nombre. Modérer sa présence est donc le meilleur moyen de limiter les dégâts sur vos plants.

N’hésitez pas à nous laisser un commentaire sur les solutions que vous avez choisi de mettre en place. 

Ne ratez aucun article
Abonnez-vous à la newsletter !