Se lancer dans la culture sur buttes

Originaire d'Amérique Latine, la pratique de la culture sur buttes s’est répandue sur tous les continents au fil des années. Les cultivateurs l'ont momentanément délaissée au profit de la culture intensive, pour finalement la réutiliser. De nombreux particuliers en sont adeptes. C'est une méthode respectueuse de l'environnement, très utilisée en permaculture.

Le principe de la butte est simple mais doit s’adapter à l’endroit où vous jardinez. L’idée principale est d’augmenter l’épaisseur des zones à cultiver. Cet épaississement permet aux racines de se développer plus facilement. De plus, les racines des plants auront naturellement accès à un plus grand volume d’eau et de nutriments, essentiels à leur bon développement. Il existe de nombreux types de buttes suivant vos besoins, le climat, l’exposition solaire, la place disponible, etc. Au fil de cet article, vous allez apprendre quels sont les avantages et les inconvénients de cette technique, de façon générale. Ensuite, nous vous présenterons les différents types de buttes existantes. 

Avantages de la culture sur buttes

Utilisée par de nombreux peuples, la culture sur buttes présente de beaucoup d'avantages. Il est important de les connaitre pour tirer le meilleur de cette technique de culture. 

Bénéficiez d'un meilleur drainage de la zone de culture

Le fait de surélever la terre par rapport au sol permet de favoriser le drainage des eaux. Un drainage favorisé des eaux de pluie et eaux stagnantes évite une saturation en eau, néfaste à la plupart des cultures. Le risque principal est une asphyxie de vos plantations, et donc la mort de celles-ci. 

Augmentez la surface de développement des racines

Offrir plus de profondeur dans le sol à vos plants permet de faciliter le bon développement de leurs racines. Plus le système racinaire d’une plante est important, meilleure sera sa santé. Les plantes se développent mieux et deviennent plus résistantes. Lors d’épisodes climatiques extrêmes, comme une canicule par exemple, elles survivront plus facilement. Disposant de plus de ramifications, elles trouveront les nutriments et l’eau nécessaires à leur survie. 

Ne piétinez plus vos surfaces cultivables

La butte est un espace bien délimité et visible facilement. Elle ne sera donc pas piétinée, contrairement aux autres zones de culture de votre jardin. De ce fait, la terre ne sera pas trop compacte. Un sol compact est néfaste au bon développement des plants. Le piétinement peut en effet entraîner des saturations du sol en eau et des manques d’aération dans le sol. Cela aura comme conséquence de perturber la vie de la microfaune et peut entraîner l’asphyxie des plantes. 

Favorisez la fertilité

Dans une butte, la terre est protégée. Elle n'est pas retournée de manière intempestive. Il y a peu de passage d’engins et le sol n’est pas labouré. C'est très bénéfique pour la vie du sol. Nous savons en effet que le retournement d’un sol lors d’un labour profond entraîne la mort des micro-organismes indispensables à la fertilité du sol. Lorsque la terre est labourée, la microfaune, invisible en temps normal car sous terre, se retrouve soudainement à la surface. Elle en meurt car ce n'est pas son environnement naturel. Le sol meurt aussi peu à peu. Il perd sa fertilité, sa capacité d’absorption de l’eau, ses nutriments… Les plants ne pourront alors plus se développer correctement. 

Laissez de nouveaux alliés se développer

Avec un peu de patience, on peut voir se développer surnos buttes de supers alliés pour nos plantes : des champignons mycorhiziens. Ces champignons ont la capacité d’entrer en symbiose avec les racines des plantes. Ils fournisset à la plante des nutriments (azote, phosophore…). En échange, la plante leur donne le glucose fabriqué par la photosynthèse. Belle harmonie entre deux êtres !

Jouissez d'une saison de culture plus longue

La butte, surélevée, permet un réchauffement de la terre plus rapide qu’au sol. La butte va en effet absorber les premiers rayons du soleil dès le début du printemps. Il est alors possible de cultiver plus tôt dans l'année. De la même manière, la butte permettra de profiter plus longtemps des derniers rayons de soleil à la fin de l’été. 

Appréciez le microclimat créé

La création de reliefs va générer plusieurs microclimats. Cette conception permettra l’installation de cultures différentes aux emplacements les plus adaptés à leurs besoins. Le sommet de la butte, arrondi, deviendra un endroit où l’ensoleillement et le drainage seront maximisés. Cet espace sera le lieu idéal pour les légumes du soleil comme les tomates ou les poivrons par exemple. Des zones plus ombragées vont aussi voir le jour. Cela peut être intéressant pour des légumes ayant besoin d’un peu moins de soleil comme les choux ou les épinards.

Inconvénients de la culture sur buttes

Bien que les avantages soient nombreux, quelques inconvénients sont connus. Peu d’inconvénients sont à relever, comparé aux nombreux avantages.  

Prévoyez un entretien régulier

Quel que soit le type de butte choisi, de l’énergie sera nécessaire pour sa bonne mise en place et sa pérennité. Il faudra faire vos buttes à la force des bras ou avec le coup de pouce d’engins mécanisés. Dans les deux cas, il vaut mieux être certain d’en avoir vraiment besoin. Une fois réalisée, la butte ne sera pas éternelle. Elle nécessitera un l’entretien à intervalles réguliers pour perdurer dans le temps. 

Maintenez la butte fertile

Dans le cas des buttes permanentes, l’espace de culture est toujours le même. Celui-ci est très sollicité par les différentes plantations effectuées. Sachant cela, il est important de veiller au bon maintien de la fertilité des buttes. Une attention toute particulière est alors indispensable. Favorisez la création d’humus et nourrissez bien la microfaune pour vous assurer d'une bonne fertilité dans le temps. 

Soyez rigoureux dans la rotation des cultures

La rotation des cultures au potager sera indispensable. Pour vous guider, nous avons écrit un article sur le sujet. N’hésitez pas à aller le consulter et faites-nous vos retours. Pour la culture sur butte, la rotation des cultures doit être bien respectée. N’oubliez pas de noter toutes vos plantations pour ne pas vous mélanger les pinceaux d’une année sur l’autre. 

Les différents types de buttes

Butte en terre

Ce type de butte est simple à mettre en place car elle utilise principalement de la terre. Cette technique permet d’optimiser le réchauffement de la terre dès l’arrivée du printemps. L’eau va s’écouler facilement entre les différentes buttes. La saturation en eau n’est alors pas possible. Pour créer votre butte en terre, creuser une tranchée dans le sol. Déposez au fond des tontes de gazon, du compost, du fumier. Recouvrez avec la terre mise de côté. Psssst : plus la butte est haute et plus celle-ci est efficace ! 

Butte permacole ou forestière

Cette butte est originaire des pays de l’Est. Elle est pérenne dans le temps avec des rendements pouvant aller de 10 à 20 ans. De véritables troncs d’arbres sont utilisés pour faire office de supports. Leur décomposition, lente, apportera les nutriments nécessaires au bon développement des plantes. La butte forestière est très fertile mais nécessite beaucoup d’espace pour l’installer. Commencez par creuser le sol en mettant la terre de côté. On remplit le trou de bois. Des troncs mais si vous n'en avez pas, des buches et des branchages. Privilégiez plutôt l’aulne, le chêne, le tilleul ou le peuplier. Évitez les noyers, les acacias ou les résineux. Remettez la terre enlevée initialement. Étalez votre compost sur le dessus. Finissez par déposer du paillage sur la totalité de la butte.

Butte en lasagne

Cette technique répond à une logique de recyclage des déchets produits. Le principe est simple : le tri. Eh oui ! Il faudra trier les différentes matières, et les placer ensuite en couches distinctes. Les couches se répartissent entre azote (comme de l’herbe ou du compost) et des feuilles, de la paille. Les matières premières sont faciles à trouver. La butte s’inscrit en harmonie avec son environnement du fait de ses composants. Afin que la butte soit efficace, il faut l’arroser régulièrement dès le début et intégrer du petit bois de façon aléatoire dans la butte. Ainsi, l’aération de celle-ci sera optimale. Optez pour l’accumulation de couches fines plutôt que de couches épaisses. Cette butte est à réalimenter tous les ans.

Butte sandwich

Cette technique est plus complexe que les deux précédentes. Ne prenez pas peur, elle reste tout à fait faisable, même pour les débutants. La butte sandwich s’inspire de la nature pour créer un milieu riche et favorable à la culture sur une plus longue période. La butte est enterrée de façon partielle. Les fagots de branchages sont à insérer partout car indispensables pour apporter de l’eau. Pour créer la butte, il faut creuser un trou de 35cm en mettant la terre de côté. Dans ce trou, on entasse une épaisseur de 25cm de branchages. Mettez les branches dans le même sens pour retrouver une bonne homogénéité. Sur cette couche, on ajoute des feuilles et on arrose abondamment. Ensuite on étend du fumier, du compost ou du lisier sur 15cm d’épaisseur. Recouvrez le tout avec la terre mise de côté et du paillage. Bravo, vous avez créé votre butte sandwich.

Conclusion

La culture sur buttes est très énergivore mais a su montrer, au fil du temps, ses avantages. L’installation d’une butte doit être le résultat d’une réflexion. La butte sera un moyen de répondre à un objectif. Pour qu’une butte soit bien conçue, il faut qu’elle soit adaptée à son environnement. Sinon, elle sera inutile dans votre zone de culture. Partagez-nous votre expérience. Laissez-nous un commentaire en nous disant quel type de buttes vous avez choisi d’installer, dans quel environnement et pour quelles cultures.

Ne ratez aucun article
Abonnez-vous à la newsletter !