8 astuces pour améliorer son sol de jardin

La terre nourrit vos plantes continuellement. Riche en nutriments, elle alimentera et donnera force & vitalité à tous vos merveilleux plants. Ainsi, vous pourrez jouir de bons fruits et légumes tout au long de l’année. Au cours de votre lecture, vous allez comprendre comment enrichir le sol de votre jardin. Votre sol n’aura plus aucun secret pour vous.

Foret
Même si votre sol est pauvre en nutriments, pas de panique ! Il est tout de même possible de faire pousser de beaux fruits et légumes. Tous les plants sont de sacrés gourmands. Ils sont friands d’éléments nutritifs. En effet, la rotation des plants implique un besoin important en apports. Ainsi, la fertilité du sol sera conservée. Toutes nos astuces peuvent être appliquées rapidement. Cependant, afin de voir une évolution globale, il faudra savoir s'armer de patience. Eh oui ! La terre ne change pas aussi rapidement. N'hésitez pas à prendre des photos pour faire un suivi de votre potager. Ainsi, il sera plus facile de constater les divers changements. Suivez nos astuces pour améliorer votre sol et vous pourrez jouir d’une terre très fertile. Dans cet article, pour nous guider, nous prenons exemple sur le sol forestier considéré comme étant quasi-parfait.

Quand améliorer son sol ?

C’est l’une des questions phare dans la bouche des jardiniers. Encore une fois, on se base complètement sur le sol forestier. Servons-nous de ce qui marche le mieux. Une belle forêt est une source inépuisable de savoir. En l’analysant, on peut tirer deux grandes conclusions. En Automne, les feuilles mortes tombent des arbres et se déposent sur le sol. Durant l’hiver, feuilles mortes et petits bois broyés sont en abondance. En découle ensuite une activité tout au long de l'année qui ne s’arrête jamais.

Appliquons désormais nos découvertes à notre jardin et au potager. En automne et en hiver, il faut s’appliquer à bien protéger la terre. Il ne faudra pas la délaisser lors des périodes printanières et estivales. Aucun moment de répit pour le jardinier, dommage. La solution inéluctable est de répandre du compost mûr avant chacune de vos mises en culture. De plus, n’hésitez surtout pas à installer du paillage en chanvre naturel sur vos plantations. 

Vous l’aurez compris, le sol au jardin, c’est constamment qu’il faut s’en occuper. Celui-ci ne doit pas se sentir délaissé ou oublié. Sinon, il risque de perdre en fertilité. Et vous verrez votre quantité & qualité de fruits et légumes diminuer grandement. Ce serait dommage tout de même. Désormais, voyons voir quelles sont les astuces à mettre en place pour gagner en fertilité. Avant toute chose, analysez la structure de votre sol. Puis, sélectionnez les astuces adaptées.

Quelles sont les astuces pour avoir le meilleur sol possible ?

Les feuilles mortes et le bois fragmenté, duo idyllique

Pendant toute l’année, étalez du bois raméal fragmenté en fine couche sur chacun de vos massifs. Composé de broyat de branches, il se décomposera et apportera un humus très bien équilibré. Ah l'humus, les jardiniers en raffolent. On sait pourquoi ! Il est garant de la fertilité de chacun de vos sols. À long terme, il préservera également l’humidité du sol et freinera le phénomène de tassement. Attention cependant à ne pas être trop généreux et en mettre une trop grosse couche. Cela risquerait d’appauvrir la quantité d’azote dans le sol. L’azote étant essentiel au bon développement des plantes, cela aurait un effet dramatique sur les plants. 

Pour les feuilles mortes, rien de plus simple ! En automne, les feuilles tombent. Plutôt que de les jeter, réutilisez-les. Protégez votre jardin, vos plants ou votre potager. Tout comme la forêt, votre jardin pourra revêtir son épais manteau de feuilles. Ainsi, celui-ci passera l’hiver dignement. Les feuilles mortes favorisent également l’activité du sol. Trop de feuilles mortes ? Aucun problème. Mettez-les de côté et réutilisez-les l’été prochain. Le tour est joué.

L’argile, quel bel élément

Si vous disposez d’une terre sableuse, l’argile deviendra votre meilleur ami au jardin. Peu importe la saison, concentrez-vous sur la porosité de votre sol. Plus votre terre est sableuse, plus elle aura besoin d'argile. Pour le potager, l’argile agira comme une « colle ». L’argile va maintenir entre eux les grains de sable. Ainsi, la terre retiendra mieux l’eau et ne se dessèchera pas. Incorporez-la dans les 25 à 30 premiers centimètres du sol.

Les cendres de bois

En hiver, éparpillez vos cendres sur les plantes à fleurs non acidophiles et celles qui craignent les petites limaces. Grâce au pH élevé des cendres et à leur forte teneur en potasse, les floraisons seront favorisées. Top, quand on a une cheminée à disposition. De plus, les couleurs des plants ressortiront encore mieux dans votre jardin. Enfin, certaines limaces ne résistent pas aux cendres. Rien ne vaut un bon test. Tout ne marche pas toujours, mais ça peut être une raison de dire Bye-Bye à ces vilains nuisibles.

Le compost et le fumier font la paire !

A utiliser toute l’année, sur tout et partout, il va nourrir intensément le sol. Le compost est le meilleur amendement. Il va redonner au sol les éléments provenant des plantes qui y ont poussé. Elle n’est pas belle la vie ? Le compost peut être légèrement enfoui pour être accessible aux jeunes racines. S’il n’est pas totalement mûr, privilégiez de l’étaler seulement en surface. 

Dans votre potager, le fumier est adoré. Il n’y a pas que l’odeur qui est forte avec le fumier. Son action aussi ! Il va venir fertiliser et fortifier votre potager. Il apportera humus et éléments assimilables au sol. Ainsi, en automne votre potager sera riche et fort pour passer l’hiver. Ne l’enfouissez cependant pas trop profondément. Sinon, il pourra venir modifier la composition profonde de votre sol. Cela risquerait de modifier l’équilibre de la terre. 

Compost

Dites oui à la vie

Accueillez la faune et la flore à bras ouverts. Les plants se nourrissent de toutes les richesses présentes dans le sol. A vous d’inclure une multitude de richesses différentes au sein de votre terre. Mais comment cela est-il possible ? Grâce à pleins d’intermédiaires différents. Eh oui ! Les plants se servent des champignons, des bactéries pour être si beaux. Plutôt que d’utiliser des engrais chimiques, favorisez aussi la venue des petits insectes. Qu’ils sont mignons. En plus, en creusant leurs innombrables galeries, ils aèrent en même temps la terre. Que des qualités. 

Les engrais verts

Grâce à notre précédent article, vous êtes devenu un vrai pro des engrais verts. Il est grand temps de mettre toutes vos connaissances en œuvre maintenant. Pour ceux qui n’ont pas lu l’article, on vous fait un petit teasing. Les engrais verts sont des atouts de taille pour enrichir le jardin. Plantes sans prétention, elles s’avèrent finalement très efficaces. Sur votre sol nu, semez-en une poignée. Ces plantes produisent de la matière végétale et vont venir aérer le sol grâce à leurs racines très profondes. En effet, nourrir le sol aura très peu d’effet si celui-ci est peu aéré. Il faut donc penser à l'aérer. 

Les mycorhizes pour favoriser la vie

Avant ou pendant la plantation, ces microchampignons sont à privilégier dans une terre qui vient de connaître une construction. Bouleversée, cette terre aura besoin d’un petit coup de pouce pour retrouver son équilibre. Hop, on en plante un peu et ensuite, ils se multiplient très rapidement et de façon magique. On pourra les placer en utilisant un peu de sol forestier ou provenant d’une plantation d’arbres & arbustes naturels. 

Du sable, tout simplement

Le sable, quel merveilleux outil naturel. Pour les terrains lourds celui-ci sera très intéressant à installer. Toute l’année, lors de la plantation, vous ne pourrez plus vous en passer. Le sable va permettre d’alléger les sols trop collants. Grâce à son pouvoir aérant, le développement de la vie va y être favorisé. La fertilité engendre la vie comme on le sait. On ne perd plus un instant et on glisse un peu de sable dans son trou de plantation. Et hop ! 

Bon à savoir : continuellement, respectez votre sol ! Un travail trop intensif n’aura que des effets négatifs sur la terre de votre jardin. Toutes les pratiques de bon sens sont à privilégier. Ainsi, votre sol vous remerciera et vous offrira de délicieux fruits & légumes. 

Arbre + compost

Conclusion

Bingo, vous allez enfin avoir le meilleur sol de tout le voisinage dans votre jardin. Vous avez désormais la capacité de faire encore mieux qu’un sol forestier. Afin d’appliquer nos astuces, n’oubliez pas : il faut connaître la nature de votre sol. Vous devez savoir si votre sol est argileux, sableux, acide ou limoneux. Pour être guidé, n’hésitez pas à consulter notre article sur le sujet. Ainsi, vous ne ferez plus aucune erreur dans votre jardin. Psst, si vous connaissez d’autres techniques pour améliorer la qualité de votre sol, nous sommes preneurs. En mettant en commun nos techniques, nous ne passerons à côté de rien. Partagez-les en commentaire !

Ne ratez aucun article
Abonnez-vous à la newsletter !